La tentation du changement

 

A compter du 3 décembre (c’est-à-dire le 1er dimanche de l’Avent) la prière du « Notre père » va évoluer. La formule « Ne nous soumets pas à la tentation » sera remplacée par « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». Pour certains, l’ancienne expression du 6e verset laissait supposer une responsabilité de Dieu dans la tentation qui mène au pêché. L’ambiguïté sera donc levée.
Hier à la sortie de la messe, les fidèles étaient divisés sur ce « Notre Père » nouvelle version.

Reportage à la paroisse Notre Dame de la Gare, dans le 13e arrondissement de Paris de Vincent Lefebvre