La Revue de Presse du jour – 22/10/2018

La revue de presse… A quand un match de boxe entre le président et son premier ministre ?

Les poisons de la rivalité sur un ring, une image, mais…
Le Figaro lance les premières interrogations sur le danger d’une « popularité différenciée » entre Emmanuel Macron et Edouard Philippe (le premier fait du surplace, le second s’envole), et on apprend que le Chef de l’Etat s’adonne aussi à la boxe.
Information glissée dans l’article du Parisien, « Gare au coup de fatigue », consacré à la fatigue d’Emmanuel Macron qui se lit sur son visage.
« Pour évacuer, lit-on, il boxe de temps en temps avec un officier de sécurité »…
Comme Edouard Philippe.
Mais donc pas l’un contre l’autre, (ni contre Alexandre Benalla qui aurait fait un bon partenaire)…

Un qui est invité à ranger ses gants de boxe, c’est Jean-Luc Mélenchon…

Attention au retour de baston, le met en garde Libération qui provoquera à son tour l’ire du leader de la France insoumise avec la Une consacrée au « système Mélenchon » : plongée dans les structures de sa campagne confiées à des ultrafidèles parmi lesquels Sophia Chikirou…
Elle aussi provoque « le malaise », pour Le Parisien qui rapporte ses méthodes de management brutal et par le stress… Elle inspire à ceux qui la côtoient autant d’admiration que de crainte…
Là voilà exposée sous une lumière qui pourrait parasiter les ambitions aux européennes de la France insoumise… Pour L’Opinion comme pour Le Courrier Picard, l’engrenage de la riposte déclenchée par Jean-Luc Mélenchon (insultes, menaces) fait se refermer doucement le piège sur lui…

François Hollande ne s’est jamais déchaîné contre les journalistes, et pourtant…

Et pourtant, quels dégâts ont provoqué ses confidences (lors d’une soixantaine de rendez-vous) aux auteurs d’Un président ne devrait pas dire ça…
Fabrice Lhomme et Gérard Davet travaillent sur une suite… Non, pas avec Emmanuel Macron (pas fou !). Ils préparent une adaptation au théâtre du livre… Producteur : Jean-Marc Dumontet, proche de l’actuel Chef de l’Etat, qui précise dans Le Parisien vouloir mettre en avant « le jeu de dupe » entre un président et ses interlocuteurs…
Rendez-vous sur les planches dans un an…

Pour patienter, on a donc Al Pacino ce soir et demain au Théâtre de Paris…

Toujours dans le registre shakespearien…
On croise aussi avec bonheur dans la presse du jour (Le Figaro, Le Parisien…) le dramaturge, poète, romancier, Académicien, René de Obaldia. Bon anniversaire : il a 100 ans aujourd’hui…
-Comment allez-vous ?
-Je suis vivant… Cent ans, j’en reste ébaudi ! J’aime citer ce proverbe russe : « Pour devenir centenaire, il faut s’y prendre de bonne heure. »
La vieillesse est aussi évoquée par une dame de 80 ans : Jane Fonda. Son passage à Lyon, où elle a reçu le prix Lumière, est raconté par Le Figaro, Libération, La Croix…
Jane Fonda estime qu’elle est devenue meilleure actrice parce qu’elle a été une militante, rôle qu’elle endossa après avoir débarqué à Paris en 1968. « Les acteurs vivent trop derrière des murs de privilèges ».
Avant l’élection de Donald Trump, Jane Fonda voulait se mettre au jardinage, écrire un roman, se consacrer à sa famille, à ses petits-enfants. « Mais, dit-elle, dès le lendemain de son élection, ce n’était plus possible »…
Elle est convaincue que le président américain souffre d’un stress post-traumatique lié aux brutalités que lui infligeait son père…

La grande affaire du jour reste la vague d’indignation soulevée par la prof de Créteil tenue en joue…

L’école agressée.
C’est la mission sacrée d’éducation qui est sciemment mise en joue, dénoncent Les Dernières nouvelles d’Alsace. Ce geste s’est produit au sein de l’institution à laquelle sont consacrées tant de ressources budgétaires. Ce décalage entre l’acte délinquant et la fonction dévolue au système éducatif est brutal.
L’Alsace souligne que c’est sur le terrain de l’impunité que prospère l’extrême-droite…
L’Est Eclair craint que le mal soit profondément enraciné : les insultes humiliantes proférées par des jeunes à des policiers les interpellant (autre vidéo) sont une autre illustration du problème.
Le ministre Jean-Michel Blanquer assure dans Le Parisien : « Nous allons rétablir l’ordre ». Mesures éducatives, sanctions (conseils de discipline réactivés), responsabilisation des « familles », répète le ministre pour ne pas dire des parents…

Une information pour ceux qui aimeraient changer de voiture…

Les constructeurs prêts à financer une « surprime » à la casse, selon Les Echos.
L’Etat fait déjà un geste, qui pourrait donc être amplifié pour renouveler le parc de voitures vieillissant (âge moyen des véhicules, plus de 9 ans). Objectif environnemental, mais la prime à la casse est aussi un moyen de soutenir les ventes…
J’ai une idée.
Pourquoi ne pas en profiter pour s’offrir ce modèle présenté en majesté par Le Figaro : la nouvelle Rolls Royce, un S.U.V. baptisé Cullinan, du nom du plus gros diamant jamais découvert…
Le journaliste qui a eu le privilège de s’installer au volant raconte sa virée sur les routes du Wyoming…
Un plaisir qui coûte combien ?
318.000 euros…
Le prix d’un petit 2 pièces à Paris, mais la Rolls, c’est autrement statutaire…
Article titré : Une Rolls Royce 4 X 4 pour les jeunes… puisque le constructeur vise un public international de quadragénaires enrichis.
C’est bien connu, si à 40 ans t’as pas ta Rolls, t’as raté ta vie…

 

Michel Grossiord