La Revue de Presse du jour – 17/12/2018

Les Unes de la presse… Merci les reines bleues !

S’abandonner à l’euphorie, se retrouver vêtus de bleu, tous ensemble tous ensemble…
Les journaux célèbrent comme il se doit le succès européen de l’équipe de France féminine de handball…
Les Bleues dans les étoiles. Une année en or. Bonjour là-haut ! Formida… Bleues ! Irrésistibles !
A travers les nombreuses manchettes (de l’Equipe au Parisien, de Ouest-France au Courrier Picard en passant par Sud-Ouest), on sent l’envie de retrouver une manière d’euphorie… comme celle que nous avions connu, temps lointain, en juillet avec nos footballeurs champions du monde…

Cédons, cédons à l’euphorie. Mais il va falloir quand même regarder certaines réalités…

Maintenant, la facture ! Edito des Dernières nouvelles d’Alsace alors que la douloureuse de la crise des gilets jaunes est détaillée par les journaux…
Un frein pour la croissance, le déficit public dérape, de lourds dégâts pas toujours indemnisés (Le Figaro)
Déjà une centaine de millions d’euros à la charge des assureurs (dégâts, pertes d’exploitation), avant l’acte V (Les Echos). Peut-être 200 millions. Un tel montant de sinistres rejoindrait celui d’une catastrophe climatique… Un gel des tarifs paraît exclu en 2019…
La Provence titre Le casse du siècle, s’agissant de la casse des radars très importante dans le sud. Tagués, brûlés, vandalisés. Le coût des réparations sera astronomique, précise le journal de Marseille.
Dans l’Aube, 90% des radars ont été vandalisés, précise L’Est Eclair… Ca chauffe pour les radars, titre Le Journal de Saône et Loire après deux nouveaux incendies ce week-end…

Il y a aussi la destruction des péages d’autoroutes…

Des dizaines de milliers d’euros de dégâts, sans compter le manque à gagner… Mais Le Progrès de Lyon explique que les automobilistes qui sont passés car la barrière était levée vont être rattrapés…
Vinci autoroutes comme les Autoroutes Paris-Rhin-Rhône vont demander par courrier aux automobilistes de s’acquitter de leur péage… Apparemment, les caméras n’ont pas cessé de fonctionner…
Il y a aussi le coût politique…

Libération ironise sur une photo d’Emmanuel Macron : Le premier jour du reste de son mandat, manière de souligner que le chef de l’Etat sort cabossé de la contestation sociale…
La macronie cherche comment relever la tête, annonce L’Opinion. La capacité à réformer est affaiblie. 2019 commencera par une pause sur des chantiers sensibles.
Edouard Philippe assure dans Les Echos qu’il n’y a pas de tournant, mais simplement un changement de méthode. « Notre objectif est de continuer à transformer »…
Le premier ministre reconnaît : « Nous avons fait des erreurs, nous n’avons pas assez écouter les Français… » Et si dit ouvert sur l’idée de référendums d’initiative citoyenne…
La fameuse démocratie directe n’est pas la panacée, met en garde Ouest-France : les électeurs suisses par exemple se déplacent très peu aux urnes lors des référendums car ils sont fatigués d’être consultés pour tout et rien…
Dans un domaine en tout cas, la démocratie participative trouvera sans doute des défenseurs unanimes, il s’agit de l’écologie…
« Démocratie écologique », c’est l’édito de La Croix journal qui prend acte, comme tous ses confrères, du constat d’échec à la COP 24…

La conférence sur le climat s’est terminée par un accord en demi-teinte…

Ces grands sommets n’apportent pas la solution, c’est sur le terrain, grâce à l’action d’associations et de simples citoyens que les choses pourront réellement bouger. Une écologie « par les pieds » pour peser sur les choix des dirigeants, écrit La Croix…
…alors que Les Echos nous alertent sur une autre forme de danger : la diversité humaine s’effondre. Les peuples autochtones (370 millions de personnes tout de même) sont menacées par la civilisation (convoitise des terres, tourisme…) dans l’océan indien, en Amazonie, en Bolivie, au Brésil, en Guyane… Cette population d’indigène participe à la conservation de 80% de la biodiversité planétaire…

On se quitte sur la magie de Noël, qui va faire du bien cette année plus encore…

Oui, mais attention. Une page dans Le Figaro sur les accidents domestiques au menu des réveillons…
Traumatismes sérieux quand les huitres et le champagne sont de la fête… Ils sont tous deux incriminés dans des accidents domestiques parfois graves. Mode d’emploi dans Le Figaro « Bien s’ouvrir les huitres sans s’ouvrir la main ».
En ce qui concerne le Champagne, la personne qui ouvre la bouteille doit arrêter de « viser » ses invités (surtout le visage !), ne pas agiter la bouteille avant ouverture, et retirer le bouchon aussitôt la partie métallique retirée.
« Les bouchons de Champagne dans les yeux représentent la première cause de cécité d’origine traumatique ».

 

Michel Grossiord