La Revue de presse du jour – 12/03/2019

La revue de presse avec la découverte d’une autre dette des Français ?

On connait la dette financière, qui frôle les 100% de la richesse nationale.
On connait moins la dette de sommeil des Français : nous dormons de moins en moins. Nos nuits ont perdu entre 1 heure et 1 heure 30 en 50 ans…
Attention : danger pour la santé… Pour la première fois, notre temps de sommeil est passé en dessous de 7 heures par nuit selon le baromètre de Santé publique, qu’on découvre dans Le Figaro et Le Monde.

La faute aux écrans et au bruit…

Et aussi au travail de nuit qui a progressé. Un tiers des Français s’estime en dette de sommeil, et s’expose à un risque plus élevé d’obésité, de diabète de type 2, d’hypertension, de pathologies cardiaques.
Dormir peu joue aussi sur la fonction immunitaire.
Vous savez ce qu’il vous reste à faire, un conseil pour ceux qui le peuvent : opter pour la sieste. Efficace et préventive ! Plus d’un quart des Français s’y adonnent au moins une fois par semaine…
En revanche, le tabac et l’alcool sont les ennemis de nos nuits. Et ne favorisent pas un sommeil reposant et de qualité.

L’actualité à la Une, c’est un double coup de théâtre…

Un homme revient et l’espoir renait. Zinedine Zidane « le messie », dit Le Parisien. Le Roi, « Le retour du Roi », s’enthousiasment L’Equipe et La Provence… La Provence donne plus d’importance au « Réal de Marseille » (c’est sa manchette) qu’à l’autre coup de théâtre (algérien) qui fait aussi vibrer la ville…
Un homme part et l’espoir renaît… Bouteflika emporté par la foule, résume Le Dauphiné libéré… Mais l’Algérie pourra t-elle trouver son sauveur, comme le Réal Madrid ?
Liesse sur fond d’inquiétude. Derrière l’euphorie, des questions en cascade sur une réelle transition…
Sud-Ouest, qui titre comme nombre de journaux « Bouteflika renonce », s’interroge : qui recevra l’agrément de l’armée ? Qui pourra accepter de partager le coffre-fort et son trésor d’hydrocarbures ? Qui pourra après cette aberrante proposition de conférence nationale rendre vie au pouvoir algérien ? Et surtout qui en décidera ?

En creux, ces interrogations dessinent la réalité du régime algérien aujourd’hui…

Régime rime en Algérie avec clan et système, à lire Le Figaro, Les Echos, Libération ou Les DNA…
Le régime est constitué de clans opaques centrés autour de l’armée, des services de renseignement, de milieux d’affaires connectés politiquement, et du parti au pouvoir depuis l’indépendance.
Si le renoncement de Bouteflika est une « première victoire », selon le titre de Libération, nous entrons dans une phase de transition, « c’est toujours un peu l’inconnu », lit-on dans Le Figaro qui illustre sa Une avec la photo d’un jeune algérien tout sourire, brandissant le drapeau national hier soir à Alger… Photo en phase avec le titre de l’éditorial : « Soif de vie ». « Comme l’exprime si bien l’écrivain Kamel Daoud, le corps du peuple algérien a une intense soif de vie. Après tant d’années de fossilisation, il entrevoit enfin la possibilité d’un avenir »…

Tout autre chose : alerte pollution !

Pas d’alerte aujourd’hui en raison d’un pic de pollution, et pourtant, si on mesurait les vrais polluants dangereux, on serait presque toujours en pic, lit-on dans Le Parisien…
Double page titrée : Le scandale de l’air pollué.
Un journaliste a passé une journée à Paris avec un capteur de particules fines et autres composants…
Alerte rouge en terrasse : bain de soleil et de particules…
Ma cuisine : cent fois plus polluée que le périph… (précision : quand on fait cuire un steak sans aérer)
Dans le métro : le pire du pire… La pollution s’engouffre en sous-sol par les bouches d’aération qui vont chercher l’air directement dans les pots d’échappements des voitures…
Les quais de Seine… Autre donnée intéressante donnée par le capteur du journaliste. C’est rouge au bord du fleuve, là où les cyclistes sont tout heureux de pédaler… alors que quelques mètres plus haut, sur la place du Châtelet, au milieu du trafic, le capteur affiche vert !

C’est ballot…

C’est que la pollution retombe (contrairement au bruit qui monte) !
Il faut aussi incriminer les péniches sur la Seine, gros facteur de pollution…
Le Parisien dénonce donc le scandale de l’air pollué avec ses tests alarmants… Parenthèse sur les voitures électriques : dans L’Opinion, qui titre sur « la face sombre de la transition écologique », les vertus contestées de la voiture électrique qui ne fait que déplacer la pollution. La fabrication de la voiture électrique produit une terrible pollution (notamment avec les mines et les raffineries pour obtenir les minerais indispensables aux batteries)…
La pollution, sujet clé des prochaines municipales, notamment à Paris où se joue d’ores et déjà la bataille des sondages confidentiels, raconte Le Monde.
2 enquêtes, réalisées pour Les Républicains et La République en marche (uniquement sur l’hypothèse Griveaux !), suscitent l’émoi des futurs candidats…
(Et vous, vous avez vu l’enquête de l’Ifop ?)
Les chiffres sont bien cachés, en tout cas gardés dans des coffres… Documents fantômes…
Mais déjà, tous ont l’œil sur le prochain sondage que doit publier le Journal du dimanche… « J’ai obtenu que mon nom soit testé », se réjouit une personnalité sur les rangs…
Ces sondages ont une faible valeur prédictive, mais ils permettent d’exister…
Angoisse des ambitieux : Et vous, vous avez vu l’enquête de l’Ifop ?…

 

Michel Grossiord