La Revue de Presse du jour – 12/02/2019

La revue de presse… Sale climat !

Quel est donc ce pays ? demande Paris-Normandie…
C’est la France en 2019…
La haine anti-juive se banalise, insidieuse… Le phénomène s’étend et prospère des universités aux cités de banlieue, d’internet au mouvement des gilets jaunes, constate Le Monde…
Oui, le mouvement des gilets jaunes est concerné, car la crise sociale fait ressortir les stéréotypes et la haine antisémite…
Quel est donc ce pays, demande Paris-Normandie qui évoque aussi l’antiparlementarisme violent des gilets jaunes… . « Comment des imbéciles peuvent-ils s’en prendre aux symboles qui ont bâti notre Histoire ? Qu’on les approuve ou non, les élus sont bien ceux de la République et tiennent leur légitimité du peuple ! »
Les violences contre les élus (80 attaques recensées) émeuvent enfin, écrit La Voix du Nord. Mais il aura fallu attendre 3 mois…

Antisémitisme. Violences contre les députés. Ce n’est pas tout…

Il y a aussi, signalé à la Une du Figaro, les églises profanées : 9 lieux de culte ont été visés ces derniers jours. Une moyenne… de deux par jour, Profanation ou acte de vandalisme…
L’Eglise de France reste discrète pour éviter « la surenchère »… Mais élus et préfets s’alarment…
Comme si tout cela ne suffisait pas, voici qu’une « affaire » fait la Une. Libération de titrer en gros sur la Ligue du Lol, « les médias à l’heure des comptes »…
Les médias. Libération, Les Inrockuptibles, Télérama, Slate.
Résumé : des jeunes gens, sortis pour la plupart de l’école de journalisme de Lille, s’étaient regroupés dans la Ligue du Lol il y a dix ans pour chasser en meute… harceler, lyncher sur les réseaux sociaux des femmes. Il y avait aussi une note raciste et homophobe… Les victimes ont été durement touchées par l’acharnement, jusqu’à la dépression…

Aujourd’hui, les masques tombent…

« Les médias à l’heure des comptes », titre Libération qui a révélé l’affaire et mis à pied deux de ses journalistes…
Mais des médias de corriger Libé, refusant d’être englobés dans la meute de la beaufitude, et soumis à une « introspection » sur le thème « tous coupables ».
Le Point circonscrit ainsi l’affaire à un bal tragique chez les bien pensants… De si braves garçons progressistes désormais accusés d’acharnement sexiste.
L’affaire du Lol évoque un excellent film oublié des années 70, selon Le Point. La Traque de Serge Leroy.
Au cours d’une partie de chasse en Normandie, un groupe de notables (Jean-Pierre Marielle, Michael Lonsdale, Michel Constantin…) provoquent la mort d’une touriste anglaise. La dernière scène les montre réunis dans un pavillon de campagne.
On entend les sirènes de la police. L’un des notables veut rassurer les autres. « Nous ne sommes pas des gens facilement soupçonnables », leur dit-il.
Mais le ton change, les donneurs de leçons prennent un autre visage. Morale: les prédateurs d’un jour deviennent des proies le lendemain.

D’autres personnages en vedette dans la presse ce matin ?

Ismael Emilien, le conseiller spécial et très secret du Chef de l’Etat… Sur le départ… Homme de l’ombre cité dans l’affaire Benalla, rapportent Les Echos, Le Figaro, Le Parisien.… Il aime vraiment l’ombre, il suffit de lire l’article du Point qui l’a rencontré tel, je cite, « une taupe sortant de son trou » avec son oreillette pour seul lien avec l’extérieur, tout au fond d’un café parisien… Loin de la porte, loin des clients, loin de la lumière…
Je lis encore : « Avec son costume sombre, on le distingue à peine, presque absorbé qu’il est par la banquette rouge cramoisi »…
« Je vais partir », murmure-t-il…
On retrouve dans Le Parisien l’ancien ministre Hervé Gaymard « à double emploi ».
Il préside aujourd’hui le conseil départemental de Savoie tout en étant rémunéré par Bercy comme haut fonctionnaire… Il est le seul parmi les 96 présidents de conseil départemental à être fonctionnaire en activité.
Le Parisien l’épingle, lui et sa mission « entreprise en Afrique »… A ce jour, selon le Quai d’Orsay, il ne s’est pas déplacé à l’étranger alors que son rapport est attendu fin mars. « Je n’ai rien à cacher », se défend Hervé Gaymard…

Quel est donc ce pays ? Votre question initiale ne vaut pas que pour la France…

Les Echos évoquent aussi l’Angleterre qui se tire une balle dans le pied. Confirmation du Figaro qui titre sur un vent d’inquiétude sur l’économie britannique… L’investissement chute et l’activité recule, la prospérité promise par les « brexiters » était un mensonge…
Mais… Le Figaro économie nous entraine à Sunderland, au nord-est de l’Angleterre, place forte du « non » à l’Europe et site de la plus grosse usine automobile du pays. Nissan a annoncé renoncer à des investissements en raison des incertitudes nées du non… Les 42.000 salariés dont le sort est lié à l’automobile à Sunderland et qui ont des raisons d’être inquiets en sont-ils ébranlés ? Non…
Obstination du non, qui repose apparemment sur un très fort sentiment anti-élites ancré dans la ville qui a reçu plus d’investissement de l’Union européenne depuis 25 ans que de Londres…
Comme le dit une expression anglaise, écrit Le Fig Eco, « c’est comme si les dindes votaient pour Noël »… Avec tout le respect dû…

 

Michel Grossiord