La Revue de Presse du jour – 08/11/18

La revue de presse… « Itinérance mémorielle » ou « chemin de croix » pour Emmanuel Macron ?

Chemin de croix chaotique, pour une partie de la presse… dont Le Monde et Le Républicain lorrain…
Prix des carburants, polémique sur Pétain : à chaque jour sa polémique lors du périple mémoriel du Chef de l’Etat…
La communication choisie par l’Elysée se transforme en événements subis, observe La Charente libre : commémorer la tragique histoire de la nation tout en répondant à la colère d’un nombre croissant de Français conduit à une impasse et une perte de sens…
A quoi doit-il s’attendre aujourd’hui ? Ou, que doit-il éviter de dire car hier, pour Le Monde, c’est Emmanuel Macron tout seul qui a alimenté la polémique sur le maréchal Pétain ?
Lecture recommandée de La Voix du Nord : Ce qui attend Emmanuel Macron dans notre région…

Puisqu’il est arrivé dans le Nord hier soir après les Ardennes…

Il est attendu « au tournant », précise La Voix du Nord.
Le Chef de l’Etat passera les 24 prochaines heures entre Sambre et bassin minier pour une visite à forte teinte économique et sociale…
Renouer avec le bassin minier à Lens. A Maubeuge, mettre l’accent sur la première région automobile de France (7 sites constructeurs, 50.000 salariés): industrie à « chouchouter » en plein débat sur la désindustrialisation du pays, écrit La Voix du Nord…)

Mais Emmanuel Macron n’est guère « chouchouté » lui-même…

Après les interpellations des retraités (il écoute mais ne plie pas, titre L’Union de Reims), celles des politiques et d’une partie de la presse sur Pétain.
La mémoire reste à vif, résume Sud Ouest…
Deux opinions : est-ce ou non beaucoup de bruit pour rien ?
Du bruit pour rien, dit La Provence. Un mauvais procès politique, pour Le Figaro. Il a rappelé une évidence pour Le Midi Libre : refuser de voir en Pétain l’un des héros de Verdun est tout simplement renier une partie de notre Histoire.
Dans Le Point de cette semaine (1918, secrets, héros, leçons d’histoire), Pétain est mentionné à la rubrique héros… Le sauveur de Verdun.
Une vérité historique que personne ne conteste, mais une partie de la presse ne comprend pas que le Chef de l’Etat ait jugé « légitime » d’inclure Pétain dans l’hommage qui sera rendu samedi aux Invalides aux chefs militaires de la grande guerre…

Finalement, hier soir, cet hommage n’était plus légitime, c’est le sens de la tribune publiée sur Facebook par le porte parole du gouvernement…

Il n’est nullement question d’hommage républicain, a précisé Benjamin Griveaux dans un exercice de rétropédalage sur le thème « il y a eu confusion », « nous n’avons pas été clairs »…
Quelle idée aussi, lancent La Nouvelle République et La Montagne…
L’Alsace de s’étonner : Associer Pétain (l’homme responsable du Statut des Juifs puis complice de leur déportation) à un hommage militaire dans la cour des Invalides, où il y a 16 mois était honorée Simone Veil !
Pour L’Humanité, Emmanuel Macron s’embourbe.
Libération juge que l’on peut, historiquement, distinguer les 2 Pétain (celui de Verdun, celui de Vichy, les mérites de l’un, la trahison de l’autre). Mais pas dans la mémoire nationale.
Entre d’autres termes, Vichy efface Verdun… D’ailleurs, estime L’Opinion, faut-il organiser un hommage aux maréchaux de la grande guerre ? 14-18 n’est pas pour l’opinion une affaire de maréchaux, c’est la figure du Poilu, à la fois héros et victime, qui s’est imposée avec une force irrésistible.
Une force dont témoignent Paris-Match (Nous sommes tous enfants de poilus) ou encore Télérama cette semaine : Se souvenir.

Un danger pour Emmanuel Macron : l’ultra droite…

Dossier complet dans Le Parisien sur un « spectre ». Trois coups de filet en un an.
Qui sont ces individus radicalisés ? Retraités exaltés, anciens militaires, jeunes hostiles aux immigrés…
Ne nions pas le danger, écrit Le Parisien qui ajoute que le terrorisme islamiste est un danger d’une tout autre ampleur…

Deux personnages truculents croisés dans la presse ce matin…

Olivier de Kersauson a droit à la couverture de Valeurs Actuelles (après Eric Zemmour, votre invité qui l’a été plusieurs fois) ; Les vérités d’un esprit libre, à 74 ans, le plus célèbre des marins français secoue notre époque.
Kersauson vit entre Brest, la Polynésie française et Paris.
Extraits : Nous étions une génération de marins prêts à mourir pour ce sport. Aujourd’hui, on a surtout l’impression d’avoir affaire à une génération prête à en vivre. Les gars continuent à courir en solitaire, mais ils ne courent plus en solitude.
Pour rien au monde, je ne serais allé à Saint-Malo au départ de la Route du rhum. Fin de citation.
Il aurait été mal accueilli par les navigateurs d’aujourd’hui, qui galèrent…
Autre personnage : Gérard Depardieu…
Rencontre avec un écorché terriblement vivant dans Le Figaro.
On apprend au passage que son voyage en Corée du nord n’était pas une ode à la dictature mais une expérience extrême de plus…
Précision apportée par Anne Fulda : Depardieu… Il a gardé de ce voyage un souvenir visible quand il rit : une dent un peu de travers, un peu saillante qu’il a réparée là-bas.

 

 

Michel Grossiord