La Revue de Presse du jour – 08/10/2018

La revue de presse… Quelles sont les dernières nouvelles du casse-tête ?

Le casse-tête du remaniement ! Le week-end a été marqué par des échanges intenses entre l’Elysée et Matignon…
A quand le dénouement ? Pas si vite, selon Le Monde : le remplacement de Nicolas Hulot avait pris une semaine, celui de Gérard Collomb ne devrait pas être rapide… D’autant que cette fois-ci, un chamboule-tout est annoncé : Emmanuel Macron serait décidé à se séparer de plusieurs ministres, les « maillons faibles »…

Un « remaniement d’ampleur » donc, on le reconnaît à l’Elysée…

4 personnes sont dans le secret des discussions : le chef de l’Etat, le premier ministre, le secrétaire général de la présidence et le directeur de cabinet du premier ministre…
« Je n’ai aucune info, c’est vrai ! », se désolait hier un ministre bien en cour…
Des personnalités issues de la société civile feront leur entrée, ce qui suppose des contrôles par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique…
Des profils de gauche sont cherchés pour incarner la politique sociale qui va être mise en avant… Confidence d’Emmanuel Macron au Monde lors de son retour des Antilles : « Je ne l’avais pas vue avec cette acuité-là au moment où j’ai été élu, mais la lutte contre la pauvreté est au cœur de la transformation que je suis en train de conduire… »

Il y aura ainsi une suite au Plan pauvreté…

Dans un mois devrait être dévoilé le plan de croissance de l’économie sociale et solidaire, qui sera présenté comme « le second étage de la fusée du Plan pauvreté », précise Le Figaro…
Mesures sociales, moins de distance avec les territoires, plus de concertation : ce sont les nouveaux axes. Mais les réformes restent au programme, notamment celle des retraites avec la création d’un système universel.
L’âge légal de départ restera 62 ans… mais, car il y a un mais à l’étude, dans le futur régime, la pension pourrait subir une décote avant 63 ans pour garantir l’équilibre financier du système…
Cet âge -pivot pour retarder les départs est à l’étude, nous apprennent Les Echos.

Puisqu’on parle de la retraite, Frédéric Mitterrand parle de la sienne…

-J’ai une retraite, pas énorme hein ! explique-t-il au Parisien. Je fais le tapin au coin de la rue, je me débrouille pas trop mal… Mais non, je suis vieux…
L’ancien ministre de la Culture estime qu’Emmanuel Macron le trouve trop sulfureux (« je le sens ») pour être appelé à nouveau comme ministre de la Culture…
On parle de lui dans les journaux car il revient à la télé avec un documentaire sur l’ascension au pouvoir de Donald Trump, ce soir sur France 3…
Fidèle à son style (sa plume, sa voix), Frédéric Mitterrand élève la moindre anecdote sur l’enfance de Donald Trump au rang d’augure prophétique, comme Le Figaro.
Dans Le Parisien, il estime qu’il pourrait y avoir un Donald Trump français : « On n’en est pas très loin, il y a quelques politiciens qui flirtent avec le populisme aussi chez nous ».
Il est rejoint par le journaliste napolitain Roberto Saviano, menacé par la mafia, désormais en première ligne contre Matteo Salvini, le ministre italien de l’Intérieur : « Vous en France, regardez bien l’Italie, car c’est ce qui vous attend si vous ne faites rien », déclare (toujours volubile malgré 12 ans sous escorte) Roberto Salviano dans son portait publié par Libération…
Marine Le Pen rencontre Matteo Salvini aujourd’hui à Rome… Elle le présente comme son « frère d’armes »…

Objectif : évoquer une stratégie commune pour les élections européennes…

De grandes manœuvres ont commencé avec un personnage qui tente de jouer un premier rôle : Steve Bannon, dont « l’inquiétante campagne européenne » fait la Une du Figaro…
Le stratège électoral américain qui a aidé Trump à conquérir la Maison-Blanche veut fédérer les partis eurosceptiques dans la bataille des élections du printemps 2019, explique Le Figaro…
Longue interview (une page) : Steve Bannon affirme vouloir redonner la parole « aux gens simples » et se défend de vouloir « casser l’Europe ». Il estime que les exclus du système, laminés par la globalisation, sont les mêmes en Europe qu’aux Etats-Unis…

Y – a-t-il adhésion du Figaro ?

Non, Le Figaro, dans son éditorial, met en garde contre cette « nouvelle Internationale populiste européenne », ces « antisystème » discrédités par leurs outrances et dont le discours simplificateur résiste rarement à la réalité…
Mais, souligne Arnaud de La Grange, Salvini en Italie comme Orban en Hongrie constituent un sérieux avertissement pour les partis traditionnels qui doivent cesser de traiter avec désinvolture les inquiétudes des électeurs (sinon ils seront débordés).
Le phénomène est international, avec comme l’observent Les Dernières nouvelles d’Alsace, le Brésil est tenté à son tour par la radicalité…

Tout autre mode : celle des selfies…

Une conséquence inattendue, constatée par Le Parisien : Ils veulent tous des dents alignés… Il n’y a jamais eu autant de consultations chez les orthodontistes.
Les selfies sont déjà filtrés, le savez-vous ?, par votre smartphone, un filtre beauté rend la peau plus lisse… peut être les dents mieux alignées et blanches…
Avec cette autre conséquence : les chirurgiens esthétiques voient de plus en plus souvent arriver des jeunes qui veulent avoir -en vrai- le visage revu et corrigé de leur écran…

 

Michel Grossiord