La joie de Mikhaïl Rudy

Après Renaud Capuçon, Mikhaïl Rudy a été le deuxième musicien à être l’Invité Classique. J’essaie de faire en sorte qu’ils viennent en tant que mélomanes en oubliant qu’ils sont musiciens. Moins de promotion et davantage de spontanéité. Mikhaïl Rudy avait un livre, un disque et un concert « à vendre », mais cela ne s’est pas senti. Il a vraiment été généreux, parlant de la Russie de son enfance, de la dureté du régime soviétique et des tragédies familiales qui ont émaillé sa vie.

Je n’ai pas pu m’empêcher de lui poser une question sur l’actualité. Que pensait-il de l’attitude de la Russie face à la Georgie ? Il condamnait. Sa réponse aurait mérité un développement, mais je n’ai pas voulu m’engager sur ce terrain glissant. Je me souviens trop de la réponse amusée de Jean d’Ormesson quand, après que nous ayons parlé de Bach et que je le lance sur le terrain politique : « Comme nous baissons ! »

La joie de Mikhaïl Rudy lorsque Jacques Chancel a téléphoné. C’est une petite surprise que je lui avais réservée. Dans son livre, il parle avec émotion et reconnaissance du Grand Echiquier en URSS que France 2 avait enregistré avec le chef d’orchestre Temirkanov et plusieurs solistes dont lui. La vitalité, l’énergie et la chaleur de Jacques Chancel ont dissipé l’atmosphère de mélancolie slave qui s’était installée dans le studio.

Son programme

 

Schubert : Sonate Arpeggione, 1er mvt, Britten, Rostropovitch

Madeleines

– Concerto de Grieg, 1er mvt par Gilels

–      Invention de Bach par Glenn Gould

–      1er Concerto Tchaïkovski par Van Cliburn

Programme

Liszt : Ronde des lutins (coffret, disc 1 plage 8) par Rudy

Bruckner : Symphonie n° 9, 2e mvt par Jochum

Mozart : Sonate en fa KV 332 par Gulda

Brahms : Fantaisie op. 116 n° 2 « Intermezzo » par Rudy (coffret disc 2)

Janacek : début de La petite renarde rusée

Schubert : Sonate n° 4 D 537 – 2e mvt – Rudy (coffret, disc 3)