Klaus Tennstedt dirige l’Orchestre Philharmonique de Vienne (1982)

Après des études de violon au Conservatoire de Leipzig, Klaus Tennstedt (1926-1988) commence sa carrière de chef d’orchestre à Halle en 1948. Il quitte l’Allemagne de l’Est en 1971 pour rejoindre la Suède avant d’être nommé à Hambourg en 1979.

Il est alors invité à diriger aux États-Unis, puis s’établit à Londres en 1983, année de sa prise de fonctions officielle à l’Orchestre Philharmonique de Londres en compagnie duquel il réalise l’essentiel de sa discographie (chez EMI).

Victime de plusieurs problèmes de santé, il décide de mettre un terme à sa carrière en 1995. Tennstedt était réputé pour son engagement physique en concert.

Ce soir, nous l’entendrons à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Vienne lors du Festival de Salzbourg 1982 dans la Symphonie n° 3 « Héroïque » de Beethoven et l’Adagio de la Symphonie n° 10 de Mahler.

En complément de programme, Francis Drésel nous propose le Concerto pour piano n° 1 de Brahms avec Garrick Ohlsson en soliste (Philharmonique de Londres, 1970), Les Danses de Lachie de Janacek (Philharmonique de Munich, 1975) et l’Adagio de la Symphonie n° 8 de Bruckner (Philharmonique de Berlin, 1981).