Khatia Buniatishvili, la musique en liberté

Etre soi, c’est prendre le risque de déplaire et d’être jugée. Pour une artiste aux multiples facettes comme Khatia Buniatishvili, c’est le plus sûr moyen de n’être pas rangée trop vite dans une unique case et de s’accorder le luxe d’échapper à l’uniformisation.

Voici son programme :

Madeleines :

Mozart – Requiem « Introitus »
Max Steiner – Autant en emporte le vent
Kancheli – Tune from the film  » When Almonds Blossomed »

Morceaux de musique :

Brahms- Intermezzo op.118 #2
Rachmaninoff – Piano Concerto #2
Schumann – Quartett op. 47 (Andante Cantabile)