Journée Internationale des Droits de l’Enfant : Les enfants ont des choses à nous dire

SOS Villages d’Enfants milite au quotidien en faveur du respect des droits de l’enfant énoncés dans la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE). Pourtant, malgré l’évolution du cadre réglementaire, force est de constater qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour que ces droits soient respectés pour tous les enfants.

Les enfants s’expriment sur leurs droits

Dans ce contexte, l’association a souhaité donner la parole aux enfants des villages SOS en leur demandant quel serait leur souhait pour tous les enfants :

 

Le Droit à l’égalité

« Que tous les enfants soient égaux, qu’ils aillent tous à l’école, qu’ils aient tous une belle vie, la vie qu’ils méritent. » Adeline (19 ans)

« L’égalité, pour qu’on puisse être tous égaux, qu’on arrête de faire la différence entre la couleur de peau. » Andresa

Ces témoignages rappellent le droit fondamental conféré à chaque enfant d’être protégé contre toute forme de discrimination selon l’article 2 de la CIDE.

 

Le Droit au bien-être

L’article 3 de la CIDE assure aux enfants le droit au bien-être. Aussi évident qu’essentiel, ce droit semble être un élément majeur pour les enfants des villages SOS, que ce soit pour eux-mêmes ou les autres enfants :

« Je souhaite aider les enfants qui sont dans la rue pour leur donner à manger et essayer de les mettre dans une maison pour qu’ils soient au chaud. » Lola, 7 ans.

« Je souhaite qu’on soit heureux et qu’on aille de l’avant, qu’on arrête de penser à notre passé. » Marion, 14 ans.

 

Le Droit à la liberté d’expression (article 13 de la CIDE)

Encore aujourd’hui, malgré l’engagement pris par les différents états dans la protection des droits fondamentaux des enfants, leur parole est encore trop peu entendue et légitimée. Bâtisseurs du monde de demain, les plus jeunes ont pourtant un rôle essentiel de prescripteurs faisant évoluer les sociétés vers un monde plus juste, plus égalitaire et respectueux de l’environnement :

« Ce que j’aimerais changer pour les droits de l’enfant c’est pouvoir être écoutés par les adultes, pouvoir prendre la parole, donner nos avis, nos idées et nos demandes pour pouvoir mieux grandir. »  Abi Gaëlle 17 ans

Ces témoignages d’enfants mettent en avant les progrès qu’il reste à faire pour que la CIDE soit respectée. Ensemble, nous pouvons œuvrer pour que les droits de l’enfant soient pleinement réalisés.

 

 

Pour soutenir l’association, faites un don.

https://don.sosve.org