Journée d’hommage national : la presse salue la mémoire du président Jacques Chirac

Au programme de la revue de presse de David Abiker, les hommages au président Jacques Chirac. Ce matin En ce jour d’hommage national, David Abiker consacre sa revue de presse à l’ancien président de la république Jacques Chirac. Ce matin Jacques Chirac est de nouveau à la une de l’ensemble des quotidiens de la presse nationale.

 

Jacques Chirac : un président populaire

« Et en ce jour d’hommage » comme le titre Ouest France, la une qui résume assez bien l’esprit des Français face à cette disparition c’est peut-être celui du Dauphiné : « Foule sentimentale !  » pour décrire avec les mots d’Alain Souchon l’affluence aux Invalides et cette nostalgie de ces français à la fois si loin et si proches de leurs présidents. Si loin si proche c’est la une de La Croix qui parle du lien très particulier qui unit les Français à leur président, lien toutefois émoussé par l’évolution des mœurs politiques. La Croix va même jusqu’à parler d’une part de sacré entre les Français et leurs présidents. La Croix où vous lirez ceci « le président est désormais le père de la nation et le chef du gouvernement. Les Français aiment le premier et détestent le second ».

 

 

 

Bilan politique des années Chirac : un mensonge national

Cécile Cornudet a peut-être une explication. Chirac a su dire au français combien leur pays était une exception, combien il devait conserver son modèle social. Il a ainsi conforté leur désir, leur croyance et peut-être aussi leur rêve. Et c’est justement pour ça qu’Eric Leboucher dans l’Opinion signe un inventaire sans concession. Oreilles sensibles, s’abstenir : « La vérité pourtant simple est que Chirac a été le dernier président du XXe siècle, qu’il a été en échec avec la cohabitation, que réélu il a été le premier président du XXIe siècle et qu’il n’a pas su y projeter la France. Il a fait prendre un retard considérable à son pays et il a immobilisé l’Europe. Voilà son bilan ». Yves Thérard dans le Figaro est plus indulgent. Chirac nous a laissé l’unité nationale en héritage. Chirac laisse aussi un prodigieux album de photos souvenirs. Et parmi ces photos les photos d’une complicité qui parlera sans doute à tous les pères qui sont proches de leurs filles. Dans le Figaro ce matin, Claude Chirac regarde son père, ils sont au théâtre en 2007 et dans les yeux de la fille cette tendresse mêlé d’inquiétude. Et le Parisien Aujourd’hui en France raconte comment l’Etat a prêté sa logistique à la famille Chirac respectant les dernières volontés du père mais surtout de sa fille « Claude n’est jamais simple elle a des idées bien arrêtée » sourit un macroniste. Et le quotidien de décrire Claude hier soir parmi les fidèle venus dire au revoir à Chirac. Une foule qu’elle a découvert devant sa télé…

 

 

Claude Chirac : sur les traces de son père

Claude Chirac qui pour une fois se montre aux caméras de télévision… « Très tactile raconte le Parisien-Aujourd’hui en France, elle pose la main sur l’épaule d’une vieille dame, elle claque des bises, met régulièrement sa main sur le cœur en qui se de remerciement sincère. Accepte volontiers les selfies ». Tel père, tel fille. Et en ouvrant Le Point, vous la retrouvez Claude Chirac avec son père en avril 2002. Une photo prise en voiture, il est au téléphone, elle le regarde dans le feu de l’action. Une photo qu’elle évidemment autorisé car tout ce que vous voyez de Chirac depuis des décennies, a évidemment été mis en scène par sa fille chargée de sa communication et de ses relations. La presse tient, il aurait lu quoi Chirac dans la presse de ce matin ? Quels sujets aurait bien pu attirer son œil ?

 

A lire aussi

 

David Abiker

 

Plus d’articles sur la revue de presse :