Jorge Chaminé, gracias a la vida !

Ancien élève de Hans Hotter et de Teresa Berganza, Jorge Chaminé est l’un des barytons les plus raffinés du monde lyrique. Avec sa femme, la pianiste Marie-Françoise Bucquet, il organise des master classes pour des musiciens du monde entier et de tous instruments. Il promeut ces jeunes musiciens lors d’un festival en Toscane, à Monte Argentario, là où Le Caravage a fini ses jours par crainte de la police papale car c’était une enclave espagnole.

Jorge Chaminé est aussi ambassadeur de Music in Me. Souvent, il part en Jordanie, en Irak ou en Syrie pour s’occuper de jeunes Palestiniens qui ont soif de musique ou d’enfants blessés de la guerre. Il donne aussi de son temps aux enfants autistes et, comme tous ceux qui se dévouent pour les autres, il assure que ces rencontres l’enrichissent beaucoup.

Jamais il ne se met en avant. Jamais il ne se vante de ses actions. Même ses amis mettent du temps à en connaître l’étendue et l’importance. Mais c’est d’abord un artiste, soucieux de perfection, habité par le doute et se donnant sans compter.

Voici son programme :

Tango par Jorge Chaminé (Caminito)

Madeleines :

3ème mouvement du 2ème Concerto de Brahms par Leon Fleisher / Georges Szell

 – sonata Appassionata Beethoven par Alfred Brendel

 – 2ème mvt VII Symphonie Beethoven par Furtwängler

 Morceaux choisis :

Bizet : Symphonie en ut (2e mvt) Munch

Teresa Berganza – Manuel de Falla (Polo) ou Enrique Granados (La Maja dolorosa)

Hans Hotter – Der Wanderer / Schubert

Aldo Ciccolini – IBERIA – Fête Dieu à Séville

Orchestre Simon Bolivar – Dudamel – Mambo

Mercedes Sosa – Gracias a la Vida