Johann Strauss II et Richard Strauss au programme du Grand Concert Radio Classique-Caisse d’Epargne

Crédit/ Steve Barek

Rendez-vous mardi à 20 heures en direct de l’Opéra de Limoges, pour le prochain Grand Concert Radio Classique Caisse d’Epargne

Au programme, l’ouverture de La Chauve-Souris de Johann Strauss II et Don Quichotte de Richard Strauss

S’il s’appelle « Chevalier errant », le prochain Grand Concert Radio Classique Caisse d’Epargne, aurait tout aussi bien pu s’intituler « Un Strauss peut en cacher deux autres ». La première partie sera en effet consacrée à la famille Strauss, reine de l’opérette et de la valse viennoises. Avec tout d’abord l’ouverture de La Chauve-Souris de Johann fils, interprétée par l’Orchestre de l’Opéra de Limoges dirigé par son directeur musical le chef américain Robert Tuohy. Toute la qualité d’écriture de Johann Strauss II est concentrée dans cette ouverture qui offre un exceptionnel assemblage de valses. Elle sera suivie par la valse Sphären Klänge de Josef Strauss, le frère cadet de Johann, qui, avant de se lancer à son tour dans la musique, a été ingénieur et a inventé une machine de nettoyage des rues. L’Orchestre de l’Opéra de Limoges interprétera ensuite la Czardas du Cavalier Pazman, opéra de Johann fils créé à Vienne en 1892.

A lire aussi

 

La Czardas est une danse à deux temps d’origine hongroise dans laquelle les mouvements lents alternent avec les mouvements rapides. La seconde partie de ce concert sera consacrée à Richard Strauss avec l’un de ses poèmes symphoniques : Don Quichotte, créé à Cologne en 1898. Richard Strauss s’est inspiré du roman de Cervantes. Le personnage de Don Quichotte est représenté par le violoncelle solo et celui de Sancho Panza par un alto solo, respectivement Alexis Descharmes, violoncelle solo de l’Orchestre national Bordeaux Aquitaine et Estelle Gourinchas, altiste solo de l’Orchestre de l’Opéra de Limoges. Don Quichotte est composé de treize parties : Introduction, Thème, Variations I à X et Finale. En tête de chacune de ces parties, Strauss a indiqué le chapitre du roman de Cervantes dont il s’est inspiré. C’est une musique à la fois pleine d’humour et d’émotions, dans laquelle le compositeur affirme sa virtuosité musicale et son art de l’orchestration.  Ce concert sera diffusé en direct sur Radio Classique. Il sera présenté par Jean-Michel Dhuez.

 

Retrouvez l’actualité du Classique