Jean-Efflam Bavouzet met Haydn, Schumann et Prokofiev à l’honneur dimanche à 21 heures sur Radio Classique

Radio Classique vous fait revivre dimanche à 21 heures le récital que le pianiste Jean-Efflam Bavouzet a donné pendant l’édition 2019 du Festival de Verbier.

 

« Il possède une signification profonde », disait Haydn à propos de l’Adagio e cantabile de sa Sonate pour piano n°59

Haydn, Schumann, Ravel et Prokofiev sont au programme de ce récital enregistré dans l’église de Verbier, au cœur des Alpes suisses, le 30 juillet 2019, dans le cadre du Verbier Festival. Jean-Efflam Bavouzet a d’abord joué la Sonate pour piano n°59 de Joseph Haydn. Cette sonate a été écrite pour Marianne von Genzinger, l’épouse du médecin personnel du Prince Esterhazy , au service duquel était Haydn. En trois mouvements, son sommet est l’Adagio e cantabile dont Haydn parlait en ces termes dans une lettre à Madame Genzinger « Je le recommande spécialement à votre attention. Il possède une signification profonde que je vous expliquerai quand j’en aurai l’occasion. Il est plutôt difficile mais plein de sentiment ».

A lire aussi

 

Puis Jean-Efflam Bavouzet a interprété la Sonate pour piano n°3 de Schumann, aussi appelée Concert sans orchestre. Un surnom donné par l’éditeur qui trouvait cette pièce trop orchestrale. Œuvre de virtuosité, elle a d’abord été conçue en cinq mouvements, avant d’être modifiée par Schuman qui la ramena à quatre mouvements, dont le dernier est noté Prestissimo possibile, « aussi vite que possible ». Puis Jean-Efflam Bavouzet a joué trois extraits de l’une des œuvres maîtresses de la musique pour piano de Ravel, Miroirs. Il a choisi Oiseaux tristes, Une barque sur l’océan et Alborada del gracioso. Le concert se terminera par une œuvre de jeunesse de Prokofiev, la Sonate pour piano n°3. Présentée par Francis Dresel cette soirée est un événement de la série « Les grands solistes internationaux avec Medici.tv  ».

Jean-Michel Dhuez

 

Retrouvez l’actualité du Classique