Jean-Daniel Lorieux, à travers modes

1. C’est un photographe de mode qui traverse les modes car son style graphique échappe à la banalité et son goût de la beauté ne se fane pas avec les années. Ce « voleur d’instants » est donc de tous les temps, tandis que son exquise politesse semble venir d’un autre âge. Jean-Daniel Lorieux avait un trac fou avant de commencer l’émission. Quelques jours avant, il est venu à l’improviste déposer un livre de ses photos, pour m’aider à préparer l’émission. J’ai été séduit par son oeuvre, d’un érotisme élégant, et par le personnage, effrayé de passer à la radio, lui qui n’est à l’aise que sur un plateau.
Plusieurs fois, il a voulu connaître à l’avance la question que j’allais lui poser ensuite. A chaque fois, je refusai en riant de son désappointement.
2. La semaine prochaine, je serai à Sydney, de l’autre côté du globe (24 h d’avion !), et sous le soleil. L’association Tourism Australia m’a invité à assister aux répétitions du YouTube Symphony Orchestra qui donne un concert samedi prochain, sous la direction de Mickael Tilson Thomas. Cet orchestre de jeunes se réunit chaque année dans une ville différente, avec des membres de tous les pays du monde qui se renouvellent aussi chaque année. Cette année, le Français du groupe est un jeune violoniste d’une vingtaine d’années. Pour l’instant, je n’en sais pas plus, mais je vous tiendrai au courant par ce blog. Les émissions auront lieu normalement car, exceptionnellement, tout est enregistré : Georges Moustaki lundi, Michel Plasson mardi, Barbara Hendricks mercredi, René Guitton jeudi et Christian Karembeu vendredi. Une belle semaine qui ne devrait pas vous décevoir !
Voici le programme de Jean-Daniel Lorieux :
2) Chanson de Solveig (Grieg)

Les madeleines :

1)La Flute enchantée- air de Papageno
2)Mme Buterfly -« un bel di vedremo » -Puccini
3)Nocturne n° 1 de Chopin

Cinq oeuvres musicale classique :
Les pêcheurs de perles : Oui, c’est elle, c’est la déesse »
1) La Casta Diva-Norma Bellini par la Callas
3)L’hiver Vivaldi-fa mineur opus 8 par Anne Sophie Mutter
4)Nessun Dorma . Turando Puccini

Trois morceaux symbolisant :

La vie : Richard Strauss – Morgen
L’amour : Elisir d’amour de Doninzetti « La lacrima furtiva » Tito Schipa
La Mort : Sarabande-Handel