Iphigénie en Tauride de Gluck : le Théâtre des Champs-Elysées clôt sa saison avec une puissante tragédie grecque

« Je ne sais si c’est du chant, mais peut-être est-ce beaucoup mieux » …
C’est en ces termes que l’écrivain Friedrich Melchior Grimm évoquait la première d’Iphigénie en Tauride à l’Académie Royale de Musique en 1779 ! Et pour cause… Gluck offre une page sublime où il renonce à tout apparat pour montrer la chair du drame. Le compositeur invente ici une alliance nouvelle entre le texte et la musique et donne un rôle essentiel à l’orchestre.

Cette tragédie lyrique requiert une parfaite maîtrise de l’art de la déclamation ! La jeune mezzo Gaëlle Arquez, l’une des chanteuses les plus intéressantes et les plus courtisées du moment, et l’élégant Stéphane Degout, relèvent le défi avec grâce. Quant au metteur en scène canadien Robert Carsen, il connaît Gluck sur le bout des doigts ! L’univers minimaliste et en contrastes imaginé par Robert Carsen offre aux interprètes un espace idéal pour exprimer les passions humaines.

Réservez vos places pour Iphigénie en Tauride de Gluck au Théâtre des Champs-Élysées

Gabrielle Seux

Les derniers coups de cœur de Radio Classique :