Hommage au chef Michael Gielen

Disparu il y a un an, le chef autrichien était un spécialiste de la musique du XXe siècle

 

Michael Gielen fut le compagnon de route de György Ligeti et Bernd Alois Zimmermann

 

Michael Gielen (1927-2019) était réputé pour l’étendue de son répertoire, qui allait de Bach à la musique la plus contemporaine. Dans ses programmes, il accordait une place particulière à la Seconde Ecole de Vienne et aux cycles symphoniques de Beethoven (défendant avec conviction les indications métronomiques originales) et de Mahler qu’il enregistra pour le label Hänssler à la tête de l’Orchestre de Baden-Baden et Fribourg.

 

A lire aussi

 

Mais il restera avant tout dans l’histoire de la musique comme le compagnon de route des compositeurs de sa génération, notamment György Ligeti et Bernd Alois Zimmermann : du premier, il créé le « Requiem » ; du second, l’opéra « Les Soldats » et le « Requiem pour un jeune poète ».
Nous l’entendrons ce dimanche soir à la tête du Philharmonique de Berlin dans la Symphonie n° 7 de Mahler (septembre 1994). La soirée se poursuivra avec des œuvres de Busoni, Ravel, Bach, Schoenberg (Concerto pour piano avec Alfred Brendel) et se clôturera avec la Symphonie n° 3 « Héroïque » de Beethoven (Cincinnati).

 

Retrouvez l’actualité du Classique