Herbert von Karajan dirige le Philharmonique de Berlin au Japon (1966)

Au programme de ce concert du dimanche soir, le chef d’orchestre autrichien Herbert von Karajan dirige le Philharmonique de Berlin au Japon.

Herbert von Karajan était un chef d’une intensité visionnaire

Derrière l’image Jet set qu’il donnait volontiers de lui-même (yacht de luxe, avion privé…), Herbert von Karajan était un chef d’une intensité visionnaire que maints orchestres espéraient engager. Cela explique pourquoi, en 1956, le Philharmonique de Berlin lui donna le titre sans précédent de « chef à vie » et que le label Deutsche Grammophon engagea un partenariat discographique particulièrement fructueux. La première étape prit la forme d’un cycle des Symphonies de Beethoven – le premier jamais réalisé en stéréo – enregistré en 1961-62 à la Jesus-Christus-Kirche de Berlin ; le coup d’envoi d’un des legs discographiques les plus imposants de l’histoire du disque.

 

Ce soir nous l’entendrons à la tête du Philharmonique de Berlin en tournée au Japon.

Plus précisément dans la cadre d’une intégrale des Symphonies de Beethoven en avril 1966. Au programme, les Symphonies n° 1 et 3 « Héroïque » et l’ouverture de Coriolan. En complément, Francis Drésel nous propose le Divertimento K. 334 de Mozart (Moscou, 1969), le Concerto pour piano de Gottfried von Einem, puis la Symphonie n° 8 de Dvořák (Salzbourg, 1957/1974).

 

Retrouvez l’actualité du Classique