Herbert von Karajan au Festival de Salzbourg (1970)

Salzbourg – Karajan : voilà une affiche déclinable à l’envi tant la ville de naissance de Mozart a cadencé l’existence d’un des plus grands chefs du siècle dernier.

En effet, Herbert von Karajan y verra le jour en 1908… et y trouva la mort en 1989 ; enfin, pas tout à fait à Salzbourg, mais à quelques encablures de là, à Anif, où il possédait une maison. Véritable « directeur de la musique de l’Europe », Karajan prend en 1957 à la fois la direction de l’Opéra de Vienne et du Festival de Salzbourg où il impose ses vues et ses conceptions, allant jusqu’à mettre en scène lui-même les opéras qu’il dirige. Bâtisseur, on lui doit en outre l’inauguration du Grand Festspielhaus en 1960.
Francis Drésel nous propose de l’écouter à la tête de l’Orchestre Philharmonique de Vienne dans un programme Richard Strauss avec le poème symphonique « Ainsi parlait Zarathoustra », Mozart avec la Symphonie concertante pour vents et Schumann avec le Concerto pour piano en la mineur (soliste Maurizio Pollini). En complément, nous entendrons le chef dans la Symphonie « Haffner » de Mozart (Salzbourg, 1957) et la Symphonie n° 7 de Beethoven (Berlin, 1978).

 

Retrouvez l’actualité du Classique