Hammershøi : rétrospective d’un peintre du mystère et du silence au Musée Jacquemart-André

Le grand maître de la peinture danoise, Vilhelm Hammershøi (1864-1916) est à l’honneur au Musée Jacquemart-André. Pour la première fois depuis 20 ans, les œuvres mystérieuses et poétiques du peintre sont réunies à Paris

 

Une rétrospective du maître de la peinture danoise

Les tableaux exposés évoquent l’ensemble de l’œuvre du peintre et son atmosphère profonde et mystérieuse. Découvert à Paris au Petit Palais en 1987, Hammershøi fascine par ses peintures représentant des intérieurs vides et ordonnés, où figure parfois furtivement, comme de passage, la silhouette d’une femme de dos.

Le peintre de l’intérieur et du silence

Peu sociable et taciturne, Hammershøi a passé sa vie entière dans un milieu peu ouvert qu’il n’a eu de cesse de représenter. Ses modèles sont sa mère, sa sœur, son frère, son beau-frère et quelques amis proches. Ses œuvres représentent également Ida, son épouse, que l’on retrouve souvent de dos, dans nombre des intérieurs qui l’ont rendu célèbre. Les aplats de couleur froides et tranquilles figurent un intérieur éternel, la poésie de l’instant, et en même temps le vide un peu résigné d’une vie passée dans un cercle relationnel restreint.

Vous découvrirez également les liens d’Hammershøi avec la France, ses deux séjours à Paris et sa participation dans la même ville aux Expositions universelles de 1889 et de 1900.

 

Découvrez l’univers singulier et touchant du peintre danois, jusqu’au 22 juillet 2019 au Musée Jacquemart-André.

 

 

Plus d’articles sur les coups de cœur de Radio Classique :