Hamlet, la pièce qui accueille toutes les époques

Vous n’avez pas encore vu Hamlet dans la mise en scène terriblement drôle ou drôlement terrible de Thibault Perrenoud ? Il est encore temps ! La compagnie Kobal’t se produit du 11 au 21 mars à La Scène Watteau (Nogent-sur-Marne) puis du 21 au 22 avril au Théâtre Firmin Gémier / La Piscine (Châtenay-Malabry).

Radio Classique vous donne cinq bonnes raisons de ne pas manquer cette production.

 

1) Une mise en scène originale

Des tables nappées de blanc, des verres renversés, des bouteilles de champagne, la cérémonie est finie. Les spectateurs arrivent dans cette atmosphère de fin de fête. L’enterrement du père d’Hamlet et le remariage de sa mère viennent d’avoir lieu.

Assis dans les gradins ou sur scène autour des tables, les spectateurs sont mélangés aux acteurs. Une astuce du metteur en scène Thibault Perrenoud pour se rapprocher du théâtre élisabéthain à l’ambiance vivante, prenante et jubilatoire.

 

 

2) Une réécriture à son essence

La compagnie s’appuie sur une nouvelle traduction de l’œuvre de Shakespeare signée Clément Camar-Mercier. Il connaît la troupe pour avoir déjà travaillé avec eux sur La Mouette et Richard II.

Une réécriture qui a pour but de revenir à l’essentiel de la pièce avec un langage simple et poétique, drôle et terrifiant « Ce que je veux faire entendre, c’est la folle poésie et la dimension amorale des œuvres. » nous confie Thibault Perrenoud. Ils sont cinq acteurs alors que la pièce compte une vingtaine de personnages ! Ophélie est aussi Gertrude, le fantôme du roi est également son assassin, Polonius et son fils Laërte sont incarnés par le même comédien. Une confusion des rôles qui vient questionner la nature des relations filiales et amoureuses entre les personnages.

 

 

3) Un spectacle plein d’humour noir

« On a tendance à prendre cette pièce très au sérieux, de manière très solennelle, alors que Shakespeare c’était avant tout du divertissement, c’était un théâtre très vivant. (…)  Il faut trouver comment nous aujourd’hui, on peut traduire un peu de ça. » nous explique le metteur en scène. Jeux de mots, interactions avec le public, comportements excessifs, vous serez sans cesse tiraillés entre le rire et les larmes !

 

 

4) Une pièce absolument moderne

« C’est une pièce où il y a tout, vraiment tout » nous explique Thibault Perrenoud. Famille, amour, mort, folie, politique, rêve, psychiatrie, métaphysique, Hamlet nous questionne encore sur nos sombres désirs et nos passions ardentes.

 

 

5) La compagnie Kobal’t

Il y a quinze ans, au conservatoire d’art dramatique d’Avignon, trois acteurs et metteurs en scène se rencontrent : Mathieu Boisliveau, Thibault Perrenoud et Guillaume Motte. Ils fondent la compagnie Kobal’t. Plusieurs créations comme Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute (2009), Le Misanthrope de Molière (2014), La Mouette de Tchékhov (2017) marquent leur réputation. Dans leur pièce : pas de réponse, pas de morale, pas de message évident mais bien plutôt « un théâtre furieusement joyeux, cruellement drôle. »

 

Mathilde d’Alançon

 

Hamlet, mis en scène par Thibault Perrenoud, d’après La tragique histoire d’Hamlet, prince de Danemark de Shakespeare

 

BILLETTERIE  :

Du 11 au 21 mars à Nogent-sur-Marne (La Scène Watteau)

Du 21 au 22 avril à Châtenay-Malabry (Théâtre Firmin Gémier / La Piscine)

 

Retrouvez l’actualité du Classique