Haendel face aux caprices de divas à Gaveau !

Georg Friedrich Haendel aura écrit parmi les plus belles pages du répertoire lyrique baroque. Le célébrissime « Alléluia » du « Messie » ne saurait faire oublier les autres oratorios anglais, dont il devint l’un des maîtres incontestés (sinon l’inventeur), ni ses multiples opéras italiens, sans compter ses concertos pour orgue, ses suites pour clavecin, ses musiques de plein air (« Musique pour les feux d’artifice royaux »)…

À la création, en 1719, de sa compagnie – la Royal Academy – Haendel invita les chanteurs vedettes de l’époque pour interpréter ses opéras, entretenant avec eux des relations musicalement éblouissantes mais humainement agitées. Naquirent des pages parmi les plus somptueuses du répertoire baroque mais aussi des anecdotes parfois hilarantes.

La semaine prochaine, Salle Gaveau (Paris VIIIe), la distribution vocale de haut vol de « Caprices de divas » ressuscitera cet univers créatif : la soprano Francesca Cuzzoni, la contralto Anastasia Robinson et le castrat Senesino – incarnés respectivement par Myriam Arbouz, Delphine Galou et Paul-Antoine Benos-Djian) prendront vie sur scène sous vos yeux.

Il reste encore des places, pensez à réserver pour ce spectacle qui vous ramènera en un XVIIIe siècle tout de flamboyance et de grandeur baroque.

Jean Banaix

Caprices de divas – Haendel, airs d’opéra :
Myriam Arbouz, soprano (La Cuzzoni)
Delphine Galou, contralto (La Robinson)
Paul-Antoine Benos-Djian, contre-ténor (Senesino)
Philippe Vallepin, comédien (Haendel)
Les Muffatti – Brussels Baroque Orchestra

Lundi 27 novembre, 20h30
Salle Gaveau – 45, Rue La Boétie Paris (VIIIe)
Tarifs : de 22 à 55 €
Renseignements et réservations : http://www.sallegaveau.com/spectacles/bennani-galou-benos-djian