Grand Concert du dimanche : Herbert Blomstedt dirige l’Orchestre de la Radio Bavaroise

Au programme du grand concert du dimanche soir : Herbert Blomstedt dirige l’Orchestre de la Radio Bavaroise

 

Herbert Blomstedt reçoit les conseils d’Igor Markevitch à Salzbourg et de Leonard Bernstein à Tanglewood

Né aux Etats-Unis de parents suédois, Herbert Blomstedt étudie à Stockholm et Uppsala tout en prenant des cours de directions d’orchestre à la Juilliard School de New York. Il reçoit les conseils d’Igor Markevitch à Salzbourg et de Leonard Bernstein à Tanglewood. Il dirige de nombreux orchestres scandinaves, la Staatskapelle de Dresde, l’Orchestre de la NDR et le Symphonique de San Francisco dont il sera le directeur musical de 1985 à 1995 avant d’occuper le même poste au Gewandhaus de Leipzig, de 1998 à 2005. De confession adventiste, Blomstedt ne répète jamais les vendredis soir ou les samedis, jour de sabbat dans l’Eglise adventiste du septième jour. Toutefois, les concerts programmés sont pour lui davantage une expression de sa foi religieuse qu’un travail ordinaire. Ses intégrales des Symphonies de Carl Nielsen et son anthologie de la musique orchestrale de Paul Hindemith sont considérées comme des références. Il est également un très grand interprète du répertoire austro-allemand : Beethoven, Mendelssohn, Schubert, Bruckner et Richard Strauss sont ses musiciens favoris.

 

 

Au programme de ce concert du dimanche soir

Ce soir, nous l’entendrons à la tête d’un de ses orchestres fétiches, le Symphonique de la Radio Bavaroise, dans la Symphonie n° 41 « Jupiter » de Mozart, le (rare) Te Deum de Johann Gottlieb Naumann (Dresde, 1980), la Symphonie n° 4 de Beethoven (Leipzig, 2017), l’Ouverture d’ « Obéron » de Weber, le Konzerstück pour quatre cors de Schumann (Dresde), puis la Symphonie n° 2 de Bruckner (Leipzig, 2012).

 

Retrouvez l’actualité du Classique