George Floyd : le Metropolitan Opera de New York appelé à mieux prendre en compte la diversité

Alors qu’il est confronté à une grave crise financière depuis sa fermeture en raison de la pandémie de coronavirus, le Metropolitan Opera de New York subi les conséquence de l’affaire de la mort de George Floyd. Internautes et musiciens demandent à l’institution de mieux prendre en compte la question de la diversité.

 

#BlackLivesMatter : Des internautes demandent le retrait d’Aïda du site du Met, où Anna Netrebko a le visage noirci

Lorsque la direction du Met a publié le 1er juin sur les réseaux sociaux un message de soutien au mouvement antiraciste (#BlackLivesMatter) qui a émergé après la mort de George Floyd à Minneapolis, elle ne s’imaginait pas qu’il susciterait autant de réactions. Dans ce message l’institution new-yorkaise déclarait pourtant « Il n’y a pas de place pour le racisme dans les arts. Il n’y a pas de place pour le racisme à New York. Il n’y a pas de place pour le racisme dans ce pays, ainsi que dans le monde entier. Le Met soutient ceux qui élèvent la voix en faveur de la justice et de l’égalité », mais ce sont surtout des voix critiques qui se sont élevées après sa diffusion.

 

A lire aussi

 

Un grand nombre d’internautes demandant à ce que le Met fasse preuve en son sein d’une meilleure prise en compte des problèmes d’égalité et de diversité, programme plus de compositeurs noirs et supprime du répertoire des œuvres qui « propagent des représentations stéréotypées de différentes cultures ». Certains ont même demandé au Met de retirer de son site la rediffusion d’une production de Aïda de Verdi datant de 2018 dans laquelle Anna Netrebko apparaît le visage et le corps noircis ou d’annuler la diffusion en ligne dimanche dernier d’Otello.

 

 

Yannick Nézet-Séguin et Peter Gelb s’engagent à réagir

La semaine dernière, alors qu’une pétition demandant au Met d’arrêter de programmer des œuvres dans lesquels les artistes sont maquillés pour interpréter des « minorités ethniques » a été lancée, Peter Gelb, le directeur général du Met et Yannick Nézet-Séguin, son directeur musical, ont publié un communiqué dans lequel les deux responsables précisaient : « Si une institution comme le Met veut aller de l’avant et apporter des changements positifs, elle doit reconnaître les erreurs du passé. De plus, nous devons reconnaître que ces erreurs n’ont pas été entièrement corrigées. Nous devons, et allons, faire tellement plus pour soutenir l’égalité raciale ».

A lire aussi

 

Une mise au point accueillie avec bienveillance par les musiciens du Met qui ont néanmoins formulé ce mardi dans une déclaration plusieurs exigences, notamment que le Met s’engage à embaucher des compositeurs et des chefs d’orchestre de couleur dans les saisons lyriques et symphoniques chaque année; embauche des solistes de couleur pour chaque saison du Carnegie Hall et des personnes de couleur parmi les cadres administratifs ou s’implique activement pour le respect de l’égalité, la diversité et l’inclusion, y compris pour l’égalité des salaires.

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique