« Le FN est un adversaire politique comme les autres » Florian Philippot

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Florian Philippot, président des Patriotes
Invité de Renaud Blanc

« Le FN est un adversaire politique comme les autres »

A propos des vœux 2018 de Macron

« Macron semblait totalement à côté de la plaque. Il a, pendant quasiment 18 minutes, philosophé et aligné des propos mielleux et doucereux comme il sait le faire, mais qui cachent en réalité un projet politique très dur et très violent. »
(…)
« Vous prenez l’exemple européen : Quand on est à dire « Mes chers concitoyens européens » c’est qu’on veut perdre le profit de la France. On veut remplacer la France par l’Union européenne, alors que l’Union européenne est déjà un facteur d’affaiblissement et de disparition de notre démocratie. »
(…)
« Quand Macron parle de solidarité et d’inclusion des plus faibles, en réalité ce qu’on constate dès le début de cette année, c’est une baisse de l’APL, une augmentation des tarifs du gaz, des timbres, du forfait hospitalier etc, c’est-à-dire tout ce qui va toucher en premier les classes moyennes les classes populaires, alors que dans le même temps, nous allons baisser de plus de 3 Mds € l’ISF. C’est ça le cynisme social de Macron. C’est de l’ultra libéralisme enrobé dans de la guimauve. »

A propos de Macron

« Si Emmanuel Macron remonte dans les sondages, c’est grâce à une communication habile. »
(…)
« Macron hôte la liberté de la nation, il ne défend pas la culture française. »
(…)
« C’est bien beau de dire que l’on aime son pays et que l’on défend sa nation, mais que reste-t-il pour conduire la politique de la nation si nous n’avons pas toutes les grands instruments d’un Etat digne de son nom ? »

A propos des Patriotes

« Il y a un manque de sincérité dans l’opposition, si vous êtes dans les discours électoralistes, si vous cherchez les petites manœuvres pour plaire aux gens, si vous n’allez pas vers un projet sincère et cohérent d’alternatives face à Macron, (…) alors vous n’êtes pas audibles. »
(…)
« Avec les Patriotes, nous disons les choses telles qu’elles le sont. (…) Aujourd’hui il faut incarner un grand vent d’air frais. Les Patriotes se sont organisés d’une manière moderne, décentralisée, pour sortir de cette logique de vieux partis. »
(…)
« Nous donnerons notre coup d’envoi le 18 février à Arras. Nous donnerons le coup de lancement d’un nouveau mouvement qui veut s’adresser à tout le monde, qu’ils viennent de la gauche, de la droite ou du centre, et qui puisse apporter une réponse concrète. »
(…)
« Je ne pars pas d’un espace politique pour faire un projet. (…) Il faut partir d’un projet politique très sincère et sans faux -semblant pour les Français qui trouvera son espace politique. Il faut faire les choses dans l’ordre, et non pas dans le désordre. »
(…)
« J’ai vocation à être en tête de liste lors de l’élection européenne de 2019 et les Patriotes seront présents pour défendre l’indépendance de la France. »

A propos de Champigny

« Le temps, la compassion gouvernementale et les discours martiaux du pouvoir sont largement terminés. Il va falloir passer à autre chose. »
(…)
« Ce sont des centaines d’individus déchainés, dans une barbarie totale, des gens qui se croient tout autorisés et tout permis. Les policiers arrivent à 3. Il y a une grande saignée dans les effectifs, il faut reconstituer massivement des effectifs de force de l’ordre. »
(…)
« Il y a un problème de réponse pénale. On paye un laxisme. Les peines ne sont pas adaptées pour les mineurs. Il faudrait remettre une vraie responsabilisation des parents quand il s’agit des mineurs, il faut aller taper aux porte-monnaies. »
(…)
« C’est aussi un ghetto communautaire, or le ghetto communautaire favorise la violence. Il faut casser ce ghetto en arrêtant avec l’immigration massive. Et on le rebâtit en réhabilitant des quartiers. »

A propos de Marine Lepen

« Elle ne va pas assez au fond des choses pour régler les problèmes. »
(…)
« On m’a accusé de tout et c’est faux. »
(…)
« Le FN est un adversaire politique comme les autres. »