« Dès fin janvier, 60 à 80% des Français auront un revenu plus élevé sur leur feuille de paye » Richard Ferrand

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Richard Ferrand, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale
Invité de Guillaume Durand

« Dès fin janvier, 60 à 80% des Français auront un revenu plus élevé sur leur feuille de paye »

A propos des polémiques de Chambord et du vol à 350 000€

« Si louer un gite rural à proximité de Chambord est une dérive monarchique, cela amène à un débat surréaliste. »
(…)
« Il y a une traque sur l’ensemble des actes de personnages publics, en l’occurrence de l’exécutif, pour essayer de mettre en scène l’idée qu’ils ne se comporteraient pas bien, qu’ils couteraient trop chers. C’est manifestement un phénomène de mode qui est amplifié sur les réseaux sociaux. »

A propos de l’immigration

« Chaque fois que nous abordons un texte de transformation de notre pays, on nous annonce à chaque fois une explosion, une apocalypse. La vérité c’est qu’il faut attendre que le ministre de l’Intérieur mette le texte sur la table, ensuite nous allons en discuter. Puis nous l’enrichirons et ensuite nous l’adopterons. »
(…)
« Macron a fixé clairement deux axes, mieux accueillir, mieux intégrer les demandeurs d’asile qui bénéficient de ce droit. Pour que cela puisse bien fonctionner, il faut être ferme. »
(…)
« Il y a chaque jour des reconduites à la frontière en France, mais faibles, car il y a des délais d’instructions bien trop longs, par conséquent des situations se créent et plus les personnes restent dans l’entre deux, plus vous avez des risques de fragilisation sur le plan humain, des risques de délinquance et des difficultés pour reconduire ces gens à la frontière s’ils n’ont pas de droit. »

A propos des impôts

« Il ne s’agit pas de 4,6 milliards d’impôts cachés, il faut aller derrière les chiffres de l’Insee.On transfert 22 milliards de la baisse des cotisations sociales vers la CSG. Dès fin janvier, 60 à 80% des Français auront plus sur leur feuille de paye. »
(…)
« Entre le solde de la CSG et la baisse de ces cotisations sociales, on constate qu’il y a 2 milliards qui vont être redistribué pour que les fonctionnaires puissent également bénéficier d’une baisse de cotisation. Donc cela fait 2,6 milliards qui sont liés à la fiscalité incitative. »
(…)
« L’enjeu est de maitriser la dépense publique. »

A propos des hôpitaux publics

« Il y a toute une série de mesures qui sont prises dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour désengorger les urgences. Il y a tout un travail de fond pour maîtriser ces déficits. »

A propos de l’opposition

« Nos collègues de l’opposition passent leur temps à nous dire qu’il faut plus de fonctionnaires. Et en même temps, ils nous disent qu’il faut en supprimer 500 000. »

A propos de Laurent Wauquiez

« Laurent Wauquiez se positionne comme un Mélenchon de droite, c’est-à-dire que tout est à jeter dans ce que nous faisons. »

A propos de la colère des parlementaires

« J’ai dit aux députés que ce sont des babillages inutiles. »
(…)
« Quand on a des responsabilités publiques, nous ne sommes pas là pour parler de soi ou de ce qui est privé. »
(…)
« Les parlementaires travaillent beaucoup, et cela peut avoir des incidences sur leur vie personnelle, mais lorsqu’on a l’honneur de servir le pays, je ne crois pas que l’on ait du temps à consacrer à délivrer ses propres états d’âmes. »