Evgueny Kissin joue Beethoven

« Le Beethoven romantique » de Kissin

Le grand pianiste russe scelle son entrée chez le label Deutsche Grammophon avec ce double disque Beethoven, remarquable à plusieurs égards ainsi que l’indique la notice : « c’est le premier grand album consacré à des pages solistes de Beethoven ; il ne comporte que des captations de concert ; il décrit une vaste courbe qui retrace l’évolution du compositeur – l’homme et l’œuvre – dans sa force révolutionnaire, son dramatisme et sa profondeur. Les différents enregistrements ont vu le jour entre 2006 et 2016 dans divers lieux : Centre des Arts de Séoul (2006), Carnegie Hall de New York (2012), Corum à Montpellier (2007), Royal Concertgebouw d’Amsterdam (2016) et enfin au Musikverein de Vienne (2006), que Kissin considère comme l’une des salles de concert les plus belles et les plus inspirantes qui soit. »

Beethoven : Sonates pour piano n° 3, 14 « Clair de lune », 23 « Appassionata », 26 « Les Adieux », 32 et 32 Variations en ut mineur. Evgueny Kissin, piano (2 CD Deutsche Grammophon)