« Emmanuel Macron, c’est le pire de la droite et de la gauche » Marine Le Pen

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique
Marine Le Pen, Présidente du Front National
Invitée de Renaud Blanc

« Emmanuel Macron, c’est le pire de la droite et de la gauche »

A propos de la droite de L. Wauquiez

« Ce que fait Emmanuel Macron, la droite en avait rêvé : reforme SNCF, suppression de l’ISF… »
(…)
« La question est de savoir si Laurent Wauquiez a un espace politique »
(…)
« Il cherche à tenir le même discours que celui du FN sur l’immigration »
(…)
« C’est un parti qui tient des propos électoralistes »
(…)
« Je ne veux pas me laisser enfermée par l’union des droites qui ne veut rien dire. Ceux qui la prônent n’ont pas compris la recomposition du paysage politique français »
(…)
« Emmanuel Macron, c’est le pire de la droite et le pire de la gauche »
(…)
« Il faut mettre en place un rassemblement de ceux qui souhaitent – face à l’européisme débridé de E. Macron – opposer la défense des intérêts nationaux »

A propos de l’interview d’Emmanuel Macron 

« Il ne s’agissait pas de l’interview du président de la République mais d’Emmanuel Macron. On a assisté à une bataille de montgolfières dont les téléspectateurs se sont sentis exclus »

A propos de la loi Asile Immigration

« Il n’y a aucune mesure qui puisse entraîner efficacement un abaissement de l’immigration clandestine »
(…)
« C’est une nouvelle filière d’immigration qui est créée avec cette loi »
(…)

« Nous ne pouvons plus supporter une immigration supplémentaire en France. »
(…)
« Il faut limiter l’immigration légale »
(…)
« Je suis pour la fin du droit du sol qui est un processus d’incitation spectaculaire à l’immigration »
(…)
« Nous devons mettre un terme à cette situation avant d’être confrontés aux nouvelles vagues migratoires »
A propos de L’UE et des élections européennes
« Elle a une vision immigrationiste. Je ne confie pas à l’UE ultra immigrationiste la protection de mes frontières »
(…)
« Nous voulons plus de nations et moins d’Union européenne »

« E. Macron souhaite une Europe de la Commission»
(…)

A propos de la Syrie

« Je suis extrêmement critique à l’égard de cette violation manifeste du droit international et des annonces du Premier ministre quant à l’existence des preuves »
(…)
« C’est la Russie qui fait la demande d’une enquête de l’organisation d’interdiction des armes chimiques. La France s’y était opposée »
(…)

« Personne ne souhaite l’utilisation des armes chimiques »
(…)
« Je crois que le gouvernement français sait en réalité qu’il n’y a absolument aucune preuve et qu’ils ont effectué une opération probablement en accord avec les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite qui n’a rien avoir avec une action humanitaire. »