D’un seul souffle

Mardi 11 décembre à 20h, les lauréats des Victoires de la Musique Classique jouent trois trésors de la musique de chambre romantique. Un concert transmis en direct de la Cathédrale Saint-Louis des Invalides.

« C’est aux instrumentistes les plus confirmés dans leur art qu’est confiée l’interprétation de ces trois trésors de la musique de chambre avec vents, le très sensible Guillaume Bellom étant au piano. En ouverture, le Quintette de Beethoven, crée en 1797 à Vienne avec le compositeur au clavier, fait distinctement référence dans sa partie centrale à l’air de Zerlina du Don Giovanni de Mozart, tout en empruntant au sublime quintette de ce dernier, qui lui est antérieur de 13 ans, sa tonalité de mi bémol majeur. Cette œuvre que Mozart affectionnait particulièrement est d’une telle perfection qu’il tient du concerto de chambre, au sein duquel les instruments engagent un séduisant dialogue les uns avec les autres. Le fort expressif et joyeux Sextuor de Poulenc, pourtant achevé en pleine guerre, vient conclure le programme avec éclat ».

En partenariat avec le CIC.

 

Artistes :

Juliette Hurel, flûte

Philibert Perrine, hautbois

Raphaël Sévère, clarinette

David Guerrier, cor

Marceau Lefèvre, basson

Guillaume Bellom, piano

 

Programme :

Ludwig van Beethoven : Quintette en mi bémol majeur, opus 16, pour piano et vents

Wolfgang Amadeus Mozart : Quintette en mi bémol majeur K.452, pour piano et vents

Francis Poulenc : Sextuor opus 100, pour piano et vents