Dominique Valadié à mi-voix

Je relis les messages adressés à Roberto Alagna et j’en suis très heureux pour lui. Je crains qu’ils ne soient pas aussi enthousiastes pour Dominique Valadié. Ceux qui l’ont vu sur scène, oui. Mais ce qui ne la connaissent pas, que vont-ils en penser ? Elle est tellement secrète, étrange, à part.
Evidemment, les auditeurs de Radio Classique connaissent mieux le travail des ténors que des actrices. Pourtant, Dominique Valadié est aussi grande dans son art que l’est Roberto Alagna dans le sien. Elle est moins connue, car elle n’a pas cherché à l’être et parce que tout le monde se fiche qu’on puisse être génial dans du Claudel, du Ibsen ou du Feydeau. Mais elle est aussi généreuse sur scène que lui. Elle brûle, se consume, vit et meurt comme lui. Elle ne cherche pas à être adorée, admirée, ni à gagner beaucoup d’argent. Simplement à avoir des planches, un texte et un public pour tout donner. Il y a quelque chose d’un peu injuste dans tout cela. Mais l’amour du public ne se commande pas, comme l’amour tout court. Il n’obéit pas au mérite ou à des notions comme le partage équitable, c’est ainsi.
Enfin, moi je l’aime, et je l’admire. Cela me ferait plaisir que certains auditeurs l’aient découverte et veuillent la voir sur scène.
Voici son programme :
1: MADELEINES
AVE VERUM CORPUS K618 Adagio MOZART LEONARD BERNSTEIN (BAVARIO RADIO CHORUS)
CHOPIN ARTHUR RUBINSTEIN VALSE IN DO DIESE MINEUR OP 64/2
RAVEL PAVANE POUR UNE ENFANTE DEFUNTE

2: MORCEAUX
CHANSON PARLÉE DE JEAN COCTEAU « ANNA LA BONNE  » MARIANNE OSWALD
BACH GLENN GOULD CLAVIER BIEN TEMPÉRÉ No 1 UT MAJEUR B W V 846 PRÉLUDE ET FUGUE
REYNALDO HAHN PILLIPE JAROUSSKY « L’HEURE EXQUISE »
CATHY BERBÉRIAN (NEL LABIRINTO DELLA VOCE) STRIPSODY (PER VOCE SOLA)
ALBERTO GINASTERA MARTHA ARGERICH DANZAS ARGENTINAS OP 2/2

3:MÉLODIES D’AMOUR
JULIEN CLERC « LES SÉPARÉS »
BARBARA « PIERRE »
BOBY LAPOINTE « L’ANGE »