Disparition de Pierre Bergé, mentor de Yves Saint Laurent

Mécène, homme d’affaires et d’engagements, éminence politique, Pierre Bergé est mort, ce vendredi 8 septembre, à Saint-Rémy-de-Provence (Bouches-du-Rhône), à l’âge de 86 ans, des suites d’une longue et sévère maladie. Figure du milieu culturel français, il a incarné la mode française aux côtés d’Yves Saint-Laurent, dont il fut le mentor et compagnon, et s’est fait connaître auprès du grand public par ses combats, notamment en faveur des droits des homosexuels. Épris de littérature, Pierre Bergé, qui avait commencé comme modeste courtier en livres, avait une connaissance aiguë des belles éditions et s’était constitué une bibliothèque somptueuse, qu’il avait dispersée ces dernières années.
Bergé, c’est l’un des destins les plus exceptionnels des XXe et XXIème siècle en France. Né à Saint-Pierre-d’Oléron (Charente-Maritime) en 1930, il était arrivé à 18 ans à Paris où il s’est lié d’amitié avec les grands noms de la scène littéraire et culturelle parisienne, de Cocteau à Aragon en passant par Camus.
En 1958, il croise la route de Yves Saint-Laurent, successeur de Christian Dior. Cette rencontre devait changer à jamais la vie des deux hommes.
Fort du succès mondial de la maison Yves Saint-Laurent, Pierre Bergé est devenu une figure du monde de la mode. Capitaine d’industrie, homme d’affaires puissant, redoutable dans les négociations, enrichi par les succès et la revente de la maison de couture, Pierre Bergé était avant tout un amoureux des arts. De 1977 à 1981, il a dirigé le théâtre de l’Athénée puis, de 1988 à 1993, présidé l’Opéra de Paris. Homme de presse (« Globe », « Têtu », Groupe « Le Monde »), il avait notamment pris la présidence du comité Mac Orlan qui gère les autorisations d’exploitation de l’œuvre de l’écrivain, celle du comité Cocteau, et financé la restauration de la maison d’Emile Zola à Médan (Yvelines).
En 2008, Saint Laurent et Bergé s’étaient pascés, quelques mois à peine avant la disparition du brillant couturier. Bergé lui aura finalement survécu neuf ans ; il s’apprêtait à inaugurer en octobre deux musées Saint-Laurent, l’un à Paris et l’autre à Marrakech. Le 31 mars dernier, Pierre Bergé avait épousé Madison Cox, paysagiste américain de 58 ans, auteur de la majestueuse restauration du jardin Majorelle de Marrakech (Maroc).

Olivier Bellamy était allé à la rencontre de Pierre Bergé, lors de la FIAC de 2008. Il nous parle de son admiration pour La Callas :