Disparition de Jeffrey Tate

Le chef britannique s’est éteint à Bergame (Italie) à l’âge de 74 ans

Après des études de médecine, Jeffrey Tate (1943-2017) décide de se vouer entièrement à la musique. Fortement handicapé par un spina-bifida, il abandonne le violon pour se consacrer à la direction d’orchestre, faisant ses débuts comme assistant des plus grands chefs : à Covent Garden, il travaille aux côtés de Georg Solti, Colin Davis, Carlos Kleiber, avant d’assister, dans les années 70, Pierre Boulez pour la Tétralogie de Wagner à Bayreuth et pour la création mondiale de la version en trois actes de Lulu d’Alban Berg à l’Opéra de Paris.
Invité par les plus grands orchestres internationaux et les grandes maisons d’opéra, Jeffrey Tate a été nommé premier chef principal de l’English Chamber Orchestra (avec lequel il réalise notamment une intégrale discographique des Symphonies de Mozart pour EMI) et de l’Orchestre National de France de 1989 à 1998 (avec lequel il grave une version de référence de Lulu). De 1991 à 1995, il prend les rênes du Philharmonique de Rotterdam puis celles de l’Orchestre Symphonique de Hambourg en 2009, ses dernières fonctions officielles. Jeffrey Tate nous a quittés vendredi 2 juin à l’âge de 74 ans.

Radio Classique lui rend hommage ce mardi 6 juin de 20h20 à 23h.