Didier Raoult, Michèle Rubirola et Martine Vassal : l’union sacrée à Marseille ?

Marseille, bardé des certitudes du Pr Didier Raoult, est passé en zone rouge rapporte le Parisien-Aujourd’hui en France. Là-bas le taux d’infection au coronavirus est désormais 5 fois supérieur à la moyenne nationale avec 177 personnes infectées pour 100 000 habitants et les entrées en réanimation s’accélèrent, 24 de plus en une semaine selon l’Agence Régionale de Santé.

Martine Vassal et Michèle Rubirola veulent afficher leur union sacrée face au coronavirus

Le masque est devenu obligatoire à Marseille, et les bars devront fermer à 23 heures. « C’est l’électrochoc » lance au Parisien Sandra, serveuse dans un bistrot. « Les Marseillais sont furieux » , peut-on lire dans le Figaro. Il se passe ce matin quelque chose d’inédit, un événement politico-médical d’un genre nouveau : le Pr Raoult accueille en matinée une conférence de presse inédite, puisqu’elle réunit les adversaires d’hier pour la mairie : Martine Vassal présidente de l’agglo et Michèle Rubirola nouvelle maire de Marseille. Elles affichent ce matin leur union sacrée à l’institut hospitalier universitaire pour proposer des mesures nouvelles pour enrayer la maladie, histoire de montrer sous le patronage scientifique de Raoult, que Marseille n’a pas forcément besoin des solutions parisiennes pour contrer le virus. Voilà donc un drôle de trio !

 

A lire aussi

 

Le vaccin contre le coronavirus ne sera pas disponible avant 2021, dans le meilleur des cas

Il faut en tous cas « gérer l’incertitude » c’est le titre de l’édito du Monde où l’on peut lire ceci : « disposant de peu d’informations sur le virus, dans l’attente d’un vaccin qui dans le meilleur des cas ne sera pas disponible avant le début 2021, l’exécutif se bat avec les moyens du bord ». « En politique », poursuit Le Monde, « la gestion du risque est un exercice périlleux : il oblige les dirigeants à naviguer à vue au risque de rendre le cap peu lisible ». C’est ça gérer l’incertitude, et le Figaro ne dit pas autre chose quand il explique que le gouvernement renforce les protocoles sanitaires et multiplie les prises de parole.

 

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique