Dès aujourd’hui, le Festival de la Chaise-Dieu fait rayonner la musique classique dans les lieux mythiques du patrimoine

Chaque fin d’été depuis 1966, le Festival de La Chaise-Dieu réunit des milliers de mélomanes et d’artistes de renommée internationale au cœur des hauts plateaux de la Haute-Loire, autour de ce petit village où rayonne le majestueux vaisseau gothique de l’Abbatiale Saint-Robert. Un patrimoine exceptionnel chargé de spiritualité, une acoustique étonnante, une ambiance chaleureuse : tout concourt à offrir aux festivaliers des moments d’exception ! En voici quelques-uns.

Le 22 août, en prélude à sa 53e édition, le festival investit pour la première fois la magnifique collégiale de Saint-Bonnet-le-Château dans la Loire, vaste édifice de style gothique flamboyant qui domine la plaine du Forez. Aux splendides anges musiciens qui ornent les murs de sa chapelle basse répondront les douze voix d’hommes du prestigieux chœur américain Chanticleer.
Le lendemain, le chef Damien Guillon nous propose d’écouter à l’Abbatiale de la Chaise-Dieu « La Passion selon Saint Jean » de Bach. Il dirigera son ensemble Le Banquet Céleste et la Maîtrise de Rennes, où il a lui-même découvert sa vocation de chanteur.

Le 24 août, poursuivant le cycle Beethoven entamé l’an dernier avec « Le Christ au mont des oliviers », Jérémie Rhorer affronte avec son ensemble Le Cercle de l’Harmonie la Neuvième Symphonie du compositeur, ce monument du répertoire symphonique. Nul doute que son Ode à la joie résonnera avec force à l’Abbatiale Saint-Robert de la Chaise-Dieu.
Le 25 août, dans la cathédrale de Notre Dame du Puy en Velay jetée comme un pont au-dessus du vide, et face à la Vierge noire, Christophe Rousset nous emmène à la découverte de quelques perles du répertoire baroque italien, dont certaines totalement inédites, qui manifestent une dévotion très expressive, issue d’une culture où, dit-on, les statues pleurent parfois des larmes de sang… Le chef dirigera son ensemble Les Talens Lyriques et la mezzo-soprano Ambroisine Bré.

Invité en soliste en 2015, le fantasque et brillant claveciniste Jean Rondeau revient à l’auditorium Cziffra de la Chaise-Dieu le 26 août entouré de ses complices du quatuor Nevermind -flûte, violon, viole de gambe. Ces jeunes et fougueux musiciens vous feront partager leur passion pour le répertoire baroque, mais aussi pour la musique d’aujourd’hui, avec une œuvre écrite pour eux par Philippe Hersant.

Le 28 août, notre animatrice Pauline Lambert présentera le concert de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie, destiné plus particulièrement aux familles. Centrée sur la 40e Symphonie de Mozart, cette matinée à l’Abbatiale de la Chaise-Dieu fera découvrir aux plus jeunes les différents instruments de l’orchestre et la construction d’une symphonie classique.

La programmation du Festival de la Chaise-Dieu pour cet été est à couper le souffle !

Gabrielle Seux

À lire : La Chaise-Dieu, un patrimoine d’exception

Julien Caron, directeur du festival de la Chaise-Dieu

Nicole Corti : une grande dame de la direction de chœur au festival de la Chaise-Dieu