Cristiana Réali, du côté de chez Maupassant

Née à Sao Paulo, fille d’un journaliste d’origine italienne qui a fui la dictature au Brésil, Christiana Réali est arrivée à Paris, avec ses parents et ses trois soeurs, à l’âge de sept ans. Elle a étudié le français au lycée Molière (idoine pour une future actrice) et a appris son métier au cours Florent avant d’épouser son professeur, Francis Huster, qui lui a donné deux filles.
Elle était hier sur France 2 dans Une partie de campagne, d’après Maupassant, tourné par Jean-Daniel Verhaghe, après le chef-d’oeuvre de Jean Renoir au cinéma.
Reconnaissant ne pas être « hyper-calée » en musique classique, elle écoutait son programme avec un frémissement intérieur qui donnait un éclat supplémentaire à ses yeux d’outre-mer.
Le voici :

– Menuhin Yehudi : Concerto pour violon de Beethoven (2e mvt)
– Villa Lobos : Bachianas brasileiras n° 5
– La 5ème de Mahler –
– La Veuve Joyeuse de Lehar « Heure exquise »
– La valse n°6 de Chopin

3 madeleines :
– Georges Brassens « Les passantes »
– Vinicius de Moraes « Samba Da Bençao »
– Bella Ciao

– L’amour : Jacques Brel « Quand on n’a que l’amour »
– La Vie : Charles Trenet « Y’a de la joie »
– La Mort : Ederlezi (BO « Le temps des Gitans ») Orchestre Emir Kusturica