CPF : que va changer l’application pour les formations ?

Le gouvernement lance cette semaine une application mobile du CPF, le Compte personnel de Formation.
25 millions de salariés et de demandeurs d’emploi auront accès à des milliers de formations. Ils pourront en sélectionner une sur leur téléphone, s’inscrire et payer, le tout sans intermédiaire.
Les détails avec Emilie Valès.

 

« Une vraie révolution » selon Muriel Pénicaud, la ministre du travail

Un an après l’adoption d’une réforme du secteur, qualifiée de « big bang » par Muriel Pénicaud, le gouvernement mise sur cette application pour révolutionner le marché du travail.
L’objectif : permettre aux salariés de se former tout au long de leur vie professionnelle, alors que les métiers évoluent.
Chaque salarié pourra gérer et payer ses formations, depuis le site ou l’application.
Depuis l’an dernier, le Compte Personnel de Formation n’est plus alimenté en heures mais en euros: 500 euros par an (800 pour les salariés non qualifiés), dans la limite de 5.000 euros.

Ecoutez les explications d’Emilie Valès

 

 

Lancement en grande pompe au Forum des Halles à Paris jeudi

Une grande campagne de communication sera lancée cette semaine au cœur de Paris, avec la promesse de 100.000 sessions de formations immédiatement disponibles.
Il s’agit de toucher le maximum de salariés : aujourd’hui les cadres des grandes entreprises sont ceux qui en bénéficient le plus, à l’inverse des ouvriers et des employés de Très Petites Entreprises.
Selon la Fédération de la formation professionnelle, seuls 36% des Français suivent une action de formation, contre plus de 50% en Allemagne.
De leur côté, les syndicats redoutent que les salariés soient démunis en l’absence de conseils professionnels.
Force ouvrière dénonce les risques d’individualisation de la réforme, et donc « une diminution des droits des salariés.

 

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez l’actualité du Classique