Coronavirus : Explosion des ventes d’armes aux Etats-Unis

En ce moment aux Etats-Unis, la question que l’on vous pose le plus n’est pas : « As-tu bien mis ton masque ? » ou « vas-tu trouver du travail ? » ou « Mais où pars-tu en vacances ? ». Non, la question que l’on m’a posée trois fois cette semaine est « Laurence, as-tu bien acheté ton pistolet ? ».

 

Plus de 2.3M d’armes ont été achetées en juin, selon le FBI, soit une augmentation de 145% sur un an

Car les Américains s’arment de plus en plus. Selon le FBI, 2 millions d’armes ont été vendues en mars dernier, et en juin, plus de 2.3M, soit plus de 145% de plus qu’en 2019. Tout le monde aux Etats-Unis veut s’armer pour se protéger, disent les gens, contre ceux qui ont déjà des armes. Un cercle vicieux. La situation est si grave que les autorités lancent des signaux d’alerte. Ainsi, le Département de la Justice a demandé en urgence au Congrès un budget supplémentaire pour engager plus d’employés au FBI, pour vérifier qui achète l’arme.

 

A lire aussi

 

Il n’y a plus aucun délai d’attente, les magasins sont complètements saturés, et il suffit maintenant de quelques minutes dans certains états, comme en Illinois, dans le Kentucky, au Texas, en Floride et en Californie, pour s’acheter son petit pistolet, ou sa mitraillette vue sur internet. La police est inquiète, en disant qu’il y a désormais, contrairement à d’autres périodes passées aux Etats-Unis, beaucoup de gens qui achètent des armes pour la première fois et qui n’ont aucune notion de comment tirer. Aucun cours évidemment n’est obligatoire, ni donné, et dans un climat d’incertitude américain, la crainte d’une escalade de violence incontrôlable est dans tous les esprits.

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique