Concert du dimanche soir : Zubin Mehta dirige le Philharmonique de New York

Au programme de ce grand Concert du dimanche soir, le chef d’orchestre Zubin Mehta dirige le Philharmonique de New-York.

Un programme beethovenien

 Ce 2 février 1983 à New York, l’ambiance devait être électrique : à la tête de l’Orchestre Philharmonique  maison dont il prit la direction cinq ans plus tôt, Zubin Mehta proposait un programme beethovenien d’une parfaite cohésion en faisant précéder la Neuvième Symphonie de la Fantaisie Chorale pour piano, chœur et orchestre, dont le final annonce à maints égards l’Ode à la joie : le poème signé de Christoph Kuffner encense la fraternité universelle par la rencontre entre les arts ; quant au thème musical principal, il est introduit, comme l’ultime symphonie, par des variations instrumentales. L’américain Emmanuel Ax, pur produit de la New York Julliard School, tenait la partie de piano.

 

 

Un extraordinaire quatuor de soliste

La seconde partie du concert se distinguait par l’extraordinaire quatuor de solistes : la soprano Margaret Price, l’une des plus fine chanteuse qui fut, Marilyne Horne, réputée pour son timbre capiteux de contralto et sa technique éprouvée qu’elle mit notamment au service du belcanto, la basse finlandaise Matti Salminen, et une légende des ténors récemment disparue (juillet 2015) : le canadien John Vickers. Le journaliste et critique musical Richard Martet conclut ainsi le chapitre qu’il lui consacre (Les Grands Chanteurs, Buchet Chastel) : « John Vickers vous entraîne dans un voyage jusqu’au tréfonds de l’âme, à forte connotation spirituelle, dont vous ne sortez pas indemne ».

La soirée se poursuivra avec en compagnie du pianiste Murray Perahia, à l’affiche dans le Concerto pour piano n° 1 de Chopin, avant de retrouver Zubin Mehta mais cette fois-ci à la tête de l’Orchestre d’Etat de Bavière dans l’un de ses innombrables Mahler, en l’occurrence le final de la Symphonie n° 3 enregistrée en 2004 dans l’écrin du Musikverein de Vienne.

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité