Chopin et Sand, les amants terribles de Nohant

Amour, passion, conflits, frustrations : la liaison entre Frédéric Chopin et George Sand dessina, en son temps, tous les reliefs de la Carte du Tendre… et du moins tendre.
L’histoire unissant les deux génies aura démarré sous les plus mauvais auspices. George Sand rencontre Frédéric Chopin dans les tout derniers mois de 1836, par l’intermédiaire du compositeur Franz Liszt et de la femme de lettres Marie d’Agoult. Le moins que l’on puisse dire est que le coup de foudre ne fut pas immédiat ; après leur départ Chopin lâche : « Elle est antipathique cette Sand ! Est-ce bien une femme? J’arrive à en douter. »
Leur liaison commencera finalement au mois de juin 1838. Le domaine de Nohant, dans l’Indre – où George Sand passe le plus clair de son temps, elle y accueille Balzac, Flaubert… Cette demeure abritera les amours contrariées de l’ardente écrivaine et du ténébreux musicien.

Ces relations passionnelles, souvent conflictuelles, nous sont contées, dans la pièce « Les Amants de Nohant », par Solange Sand (incarnée par Claire-Estelle Murphy), la fille de George, témoin privilégié de cette époque, qui nous révèle l’histoire de cette liaison mythique entre sa mère et Chopin (Claude Kahn), ainsi que ses relations conflictuelles avec elle… Pauline Viardot (Larenka Hoareau), célébrissime cantatrice et grande amie du couple, nous livre, parallèlement, de belles pages du répertoire lyrique.
La pièce a démarré il y a un mois au Théâtre du Ranelagh à Paris ; neuf représentations seront encore proposées à partir de lundi, jusqu’au mois de mars. Pensez à réserver !

Jean Banaix

« Les Amants de Nohant »
Théâtre du Ranelagh – 5, rue des vignes – Paris XVIe
A 20 heures les lundi 13 et dimanche 19 novembre ; dimanches 3, 10, et 17 décembre ; lundi 29 janvier; mardi 13 février; mardis 20 et 27 mars.
Renseignements et réservations : http://www.theatre-ranelagh.com/fr/saison-2017-2018/les-amants-de-nohant-2