« C’est une bonne nouvelle que Donald Trump soit traité comme il se doit » Nicolas Bay

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Nicolas Bay, secrétaire général du Fn
Invité de Guillaume Durand

« C’est une bonne nouvelle que Donald Trump soit traité comme il se doit »

Extraits :

A propos du congrès réuni par Emmanuel Macron

« Les députés du FN se rendront à cette réunion du congrès. Il y a une volonté de gagner la politesse à son Premier ministre, cela montre chez Emmanuel Macron et chez ses soutiens une forme d’arrogance en début de mandature (…). Ce n’est pas très bon signe. ».

A propos de la réforme du code du travail et des syndicats

« La question c’est de savoir si les syndicats en France sont représentatifs et défendent réellement les intérêts des salariés. Bien souvent ils sont dans le petit jeu politicien. (…) Dans le projet de loi il y a un certain nombre de choses qui vont dans le bon sens. Je pense à la fusion des instances représentatives. Mais je ne crois pas que Marine Le Pen votera (ce projet de loi), par principe… Elle ne votera pas les grandes orientations de ce texte, même si isolément il y a une ou deux mesures avec lesquelles on est favorables. Mais il y a aussi beaucoup d’aspects très néfastes dans ce texte comme le plafonnement des indemnités prudhommales (….) Il y a la volonté de mettre en place des accords d’entreprise qui vont donner un poids considérable aux syndicats qui ne sont pas représentatifs, ils sont sclérosés, sont politisés et puis surtout, le principal frein à l’embauche c’est pas la réforme du code du travail c’est d’abord l’allégement de la fiscalité, des charges et de mettre fin à l’insécurité juridique qui touche nos entreprises ».
(…)
« On n’appelle pas à manifester avec la CGT, la CGT a toujours trahi les salariés français, elle est « immigrationniste » ; elle a souvent défendu des intérêts qui n’étaient pas ceux des salariés. »

A propos de la composition des députés à l’AN

«Il y a paradoxalement une fragilité de cette majorité, elle a été extrêmement mal élue. (…) L’abstention est absolument considérable (…) On peut agir dans les institutions où nous sommes présents, (…) on aura un temps de parole c’est vrai qui sera inférieur à ce que notre poids électoral devrait nous permettre d’avoir mais ça ne nous empêchera pas de nous faire entendre dans le débat public et médiatique. »

A propos de Florian Philippot et de sa participation au FN à la rentrée prochaine

« C’est à lui qu’il faut poser la question mais il n’y a aucune raison qu’il n’en fasse pas parti. Je pense que tout le monde à sa place au Front national, maintenant que le cycle électoral est achevé on va rentrer dans une phase de réflexion. Il faut qu’on puisse débattre sereinement, de façon respectueuse, à la fois sur des questions d’organisation – de forme, de nom – et de notre projet – notre vision de la société, la formulation du projet, notre stratégie. »
A propos de la venue de Trump au 14 juillet
« Je trouve ça parfaitement normal que le président Américain soit reçu en France. C’est une bonne nouvelle que Donald Trump soit traité comme il doit l’être c’est-à-dire comme le président d’une très grande puissance amie. »

A propos de Jean-Luc Mélenchon

« Jean Luc Mélenchon apparait pour ce qu’il est : une espèce d’opposition en peau de lapin. On lève le poing pour faire la révolution en refusant de mettre la cravate dans l’hémicycle ? Ce n’est pas sérieux. Est-ce qu’ils seront capables quand Emmanuel Macron va organiser l’autoroute migratoire du Maghreb vers la France – c’était dans ses projets annoncés dans sa campagne – de s’opposer à l’immigration massive ? De s’opposer à la logique de disparition de toutes les protections de dislocation de la nation ? Je ne le crois pas du tout. Ils sont dans un logiciel politique très daté qui ne correspond pas du tout aux attentes des Français et ils n’ont de révolutionnaire que le nom. »

A propos d’un possible ralliement de Frontistes aux Républicains dirigés par Laurent Wauquiez

« La droite on sait comment ça fonctionne : ils parlent comme le Front national pour recharger leurs batteries et rassembler les électeurs autour d’eux et ensuite quand ils sont au pouvoir ils gouvernent comme la gauche. Est-ce que Laurent Wauquiez va nous refaire ce qu’a fait Sarkozy en 2007 ? J’en sais rien mais je vois qu’énormément d’électeurs de droite sont aujourd’hui écœurés par le spectacle politique et voient que les Républicains ne constituent pas une alternative politique crédible face au bloc constitué par Macron. »

A propos du déficit

« Qu’il n’y ait pas de maitrise des dépenses publiques ce n’est pas une nouveauté et je dirais même que le rapport de la Cour des compte était un peu prévisible. (…) On ne s’attaque pas aux vrais gisements de l’économie, on ne s’attaque pas à la politique d’immigration qui coûte des dizaines de milliards d’euros par an, ni à la fraude fiscale, ni à la fraude sociale, on continue à dilapider dans le cadre de la politique de la ville des sommes astronomiques et résultat on a un Etat qui assume toujours moins ses fonctions fondamentales, ses fonctions régaliennes et d’aménagement du territoire. Et en même temps c’est un Etat qui ponctionne toujours d’avantage avec une fiscalité confiscatoire pour les ménages et les entreprises. Il y a une défaillance totale. ».