Catherine Lara rime avec Martha

En découvrant le programme de Catherine Lara, j’ai vu que Martha Argerich s’était vu offrir la part du lion. Musicienne jusqu’au bout des ongles, la diva des Nuits magiquesa une passion pour l’ouragan argentin du piano, mais elle a découvert la femme en écoutant Passion Classique. Et quand Catherine Lara aime, ce n’est pas à moitié.
Elles auraient pu se rencontrer au Festival de Vence, organisé par Ivry Gitlis, car il aimait mélanger les genres en invitant Martha Argerich, Daniel Barenboïm, Léo Ferré, le mime Marceau et Michel Legrand.
Catherine Lara est un vrai phénomène musical. Premier prix de violon à Versailles, premier prix de musique de chambre au Conservatoire de Paris, elle était trop rebelle, trop hors normes pour se plier à la discipline d’une carrière classique. Mais elle n’a jamais laissé tomber le violon, elle a composé, monté des projets insensés et merveilleux, imaginé un opéra rock sur Chopin, participé à des aventures exigeantes et généreuses. Son dernier CD en hommage à Léo Ferré est un bijou de goût, d’intelligence et d’engagement. A nouveau, elle s’est entouré des meilleurs.
Au micro, la voix de Catherine Lara vous empoigne et ne vous lâche pas. Elle avait le trac avant l’émission, mais elle a su donner le meilleur d’elle-même, avec sincérité et profondeur. J’ai hâte de la retrouver sur la scène de l’Olympia pour le Festival Radio Classique, dimanche 19 juin, à 16 h, et j’espère que vous serez nombreux avec nous pour applaudir Brigitte Engerer et Laurent Korcia, deux autres phénomènes uniques de la musique.
Voici son programme :

1 – Fauré : Cantique de Jean Racine
2 – Rachmaninov : Concerto pour piano n° 2 , 1er mouvement – Richter
3 Beethoven : Concerto pour piano n° 1 – Finale par Martha Argerich
4 Vivaldi : La Tempesta di mare par l’ensemble Europe Gallante. Fabio
Biondi
5 Pergolèse : Sabat Mater : « vidi suum dulcem natum »

Madeleines :

1- Mendelssohn : concerto pour violon, 1er mouvement par David Oïstrakh
2- Brahms : concerto pour violon, 3ème mouvement par Henryk Szeryng
3- Schubert : Arpeggione

Amour :
Schuman : concerto pour piano, 1er mouvement (Martha)

Vie :
Bajazet de Vivaldi : Qual guerriero in campo armato par Vivica Genaux

Mort :
Ravel : concerto pour piano : 2ème mouvement par Martha Argerich
___________________________________