Canal+ devrait encore réduire de façon drastique ses effectifs !

Ce n’est pas encore officiel mais les représentants syndicaux de Canal+ sont convoqués la semaine prochaine et le champion français de la télévision payante devrait annoncer qu’il lance un plan de départ volontaire concernant potentiellement jusqu’à 500 personnes.

Sachant que Canal France c’est 3.000 personnes et que le groupe avait déjà réduit ses effectifs de plusieurs centaines de personnes au cours des dernières années, on peut dire que les plans d’économies se suivent et se ressemblent chez Canal+.

Pourquoi Canal+ doit ainsi réduire ses coûts ?

Si Canal+ taille dans ses effectifs, c’est d’abord parce que son activité en France ne se porte pas très bien. Le chiffre d’affaires est en baisse et la base d’abonnés recule pour son offre premium. En fait Canal+ a presque toujours eu des concurrents. Que ce soit TPS ou BeIn ou d’autres, ils n’ont jamais eu le monopole de la télévision payante. Mais avec l’arrivée de Netflix la donne a changé. Aujourd’hui l’Américain a plus d’abonnés en France que le Français. Ils rapportent moins parce qu’un abonnement Netflix c’est moins cher qu’un abonnement à Canal+ qui propose des films, des séries, du sport et des émissions en direct comme en rattrapage, mais la concurrence est devenue plus rude. Et entre Canal+ et Netflix il y a une autre différence majeure : Canal+ c’est des milliers de salariés. Netflix des dizaines en France. Pour rivaliser Canal+ doit à la fois continuer d’investir dans ses programmes mais il doit aussi abaisser sa base de coûts. Il doit se restructurer. Inventer une nouvelle manière de travailler en dépensant moins d’argent qu’à l’époque où ils étaient tout puissant.

Mais est-ce que réduire les effectifs peut vraiment aider Canal+ ?

C’est sans doute nécessaire mais ça n’est pas suffisant. Déjà parce que la masse salariale ne représente qu’une faible part des coûts de Canal. Ce qui coûte vraiment cher ce sont les programmes. Quand on réduit les effectifs de 10-15% on va économiser un peu… Pas beaucoup. La seule chose qui sur la durée peut sauver Canal c’est de retrouver le chemin de la croissance. Il faut attirer plus d’abonnés et progressivement leur faire dépenser de plus en plus. Pour ça il faut des programmes exclusifs de qualité. Cela coûte cher. Il faut aussi passer des alliances pour distribuer des programmes produits par d’autres. Canal+ aujourd’hui distribue BeIn et OCS par exemple. Demain il distribuera peut-être Netflix. Et puis il faut avoir en tête que la croissance de Canal+ passe de plus en plus par l’international. C’est hors de l’Hexagone qu’il y a encore un réservoir de croissance. D’ailleurs, depuis quelques années, la branche internationale compte plus de salariés que la branche France. Ce n’est pas un hasard.

David Barroux

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux