Brune Poirson « L’objectif n’a pas changé : nous voulons réduire la part du nucléaire »

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire
Invitée de Guillaume Durand

« L’objectif n’a pas changé : nous voulons réduire la part du nucléaire »

A propos du recul de Nicolas Hulot sur le nucléaire

« Nicolas Hulot et moi-même voulons mettre en œuvre l’accord de Paris. (…) Notre engagement est donc de réduire nos émissions de CO2. »
(…)
« Si on ferme un grand nombre de réacteurs [nucléaires] d’ici 2025, il va falloir compenser ces fermetures-là, par l’ouverture d’autres réacteurs thermiques. Cela aura pour conséquence de faire repartir à la hausse nos émissions de CO2. »
(…)
« L’objectif n’a pas changé : nous voulons réduire la part du nucléaire dans le mixe énergétique français, faire en sorte de passer de 75% à 50%. »
(…)
« Nous ne le ferons pas en proclamant des objectifs arbitraires, nous le ferons en nous donnons les moyens de le faire. »

A propos de la méthode du gouvernement pour l’écologie

« Nous ne sommes pas dogmatiques, nous partons de la réalité, nous voulons avoir de résultats concrets. (…) Se fixer des ambitions irréalistes amènent à des désillusions qui derrière amènent à la résignation. Et la résignation dans la lutte contre le réchauffement climatique, c’est ce qu’il y a de pire. »
(…)
« Notre méthode est de mettre en place une série de politiques publiques qui visent à faire en sorte que la transition écologique devienne une réalité. Par exemple, le plan climat, la lutte contre les passoires thermiques, ou la prime à la conversion. »
(…)
« Plus récemment nous sommes en train de faire voter une loi qui mettrait fin aux hydrocarbures d’ici 2040. Nous allons annoncer bientôt également un plan de rénovation énergétique dans le bâtiment, c’est tout ce faisceau de politiques publiques qui nous permet d’atteindre nos objectifs. »
(…)
« On ne prend pas les Français pour des idiots. On sort du dogmatisme et on va vers le pragmatisme, c’est moins confortable que de faire des slogans. »

A propos de l’ancien gouvernement

« La méthode qui a prévalu dans gouvernement précédent était de se fixer des grands objectifs, comme des slogans (…) et de ne pas se donner les moyens de la mise en œuvre pour atteindre ses objectifs là. »

A propos de la pression des Verts

« Chacun est dans son rôle. Nicolas Hulot se bat pour des résultats concrets. Et bien sûr, lorsqu’on est une ONG, leur rôle est de pousser, ça nous aide aussi, ça nous permet de réfléchir à nos objectifs. »

A propos de l’Aéroport de Notre Dame Les Landes

« En décembre il y aura une décision de la médiation. »

A propos de la COP23

« Cette COP23 est présidée par les Îles Fidji qui est un petit état insulaire. Cet état-là est important, car il est menacé et pourrait disparaître avec son identité. »
(…)
« Notre objectif en France est de soutenir cette présidence fidjienne pour accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris, mais aussi pour encourager le rehaussement des ambitions. »
(…)
« Nous allons soutenir les pays les plus vulnérables et nous allons engager 5 milliards d’euros à partir de 2020 en faveur du climat, dont 1 milliard pour les populations les plus vulnérable au changement climatique. »
(…)
« A la conférence de Paris, nous allons envoyer une invitation à l’état fédéral américain, qui choisira à quel niveau il veut être représenté. De toute façon les Etats-Unis seront présents. »