« Le Brexit est un mauvais coup pour les Britanniques et ils s’en aperçoivent quotidiennement » Jean-Louis Bourlanges

Ce matin à 8h15 sur Radio Classique

Jean-Louis Bourlanges, député LREM-Modem des Hauts-de-Seine
Invité de Guillaume Durand

« Le Brexit est un mauvais coup pour les Britanniques et ils s’en aperçoivent quotidiennement »

A propos de Jean d’Ormesson

« Jean d’Ormesson appartenait à la catégorie de gentilhomme de lettres. (…) C’est quelqu’un qui aimait les mots, les femmes, la liberté, la conversation. C’est tellement français. C’est tellement ce que nous aimons. C’est une partie absolument essentielle de notre patrimoine. »

A propos de Laurent Wauquiez et du terrorisme

« Je ne me reconnais pas du tout dans la façon dont Laurent Wauquiez pose les problèmes du pays. Je crois qu’il les pose en termes fantasmatiques et électoraux, car en réalité, il exploite des sentiments très forts et très légitimes chez les gens que sont la peur du terrorisme, la peur de l’autre. Cela dit, il n’apporte aucune solution, car qui en France, est favorable au terrorisme ? »

A propos du Brexit

« Tony Blair est extrêmement décrédibilisé au Royaume-Uni, peut-être de façon injuste car il a une popularité extraordinaire. »
(…)
« Le Brexit a été possible à cause du Traité de Lisbonne (…) avant on ne pouvait pas sortir de l’Union européenne, sans une dissolution générale et unanime de l’Union européenne. A partir du Traité de Lisbonne, on a posé le principe que l’Union européenne n’était pas une maison de force dans laquelle nous étions obligés de rester. »
(…)
« Nous savons tous que le Brexit est un mauvais coup pour les Britanniques, et ils s’en aperçoivent quotidiennement. »
(…)
« Le problème irlandais est très significatif, c’est une zone douanière depuis l’indépendance de l’Irlande. Et là, comme l’’Irlande va rester dans l’Union européenne, on remet en cause un article fondamental de l’indépendance irlandaise, donc ça touche à quelque chose d’essentiel. »
(…)
« Le scénario qui n’est pas impossible c’est que madame May n’arrive pas à obtenir une majorité et qu’on soit, à nouveau, obligé d’aller aux élections au Royaume-Uni. La plupart des commentateurs déclarent que ce serait les travaillistes de monsieur Corbyn qui l’emporteraient, ce qui serait étonnant. »