Bretagne : les habitants de Guerlédan se mobilisent pour sauver la chapelle Sainte-Suzanne

C’est un petit joyau breton en danger : la chapelle Sainte-Suzanne à Guerlédan, dans les Côtes d’Armor.
Les habitants se battent pour préserver ce qu’ils qualifient de « Chapelle Sixtine bretonne ».

 

Ecoutez ce témoignage recueilli par Eric Kuoch

 

 

Les habitants de cette commune située à une quarantaine de kilomètres de Saint-Brieuc ont monté une association pour récolter des fonds afin de payer les travaux pour éviter qu’elle ne s’effondre. Et malgré l’argent qui leur sera alloué dans le cadre du loto du patrimoine, un premier devis établit à 800 000 euros le coût des travaux. Ils ont donc lancé des appels aux dons. Selon Jean-Yves Le Meur, président de l’association de sauvegarde de la chapelle Sainte-Suzanne, elle est remarquable surtout pour sa voûte : des planches en bois où sont peintes des scènes de la Passion du Christ. Il explique que ce qui suscite le plus d’inquiétude est la charpente de la chapelle, qui a énormément baissé.

 

L’action de Stéphane Bern «  pas suffisante pour les travaux », selon l’association bretonne

 

« Elle pousse les murs », poursuit-il, ce qui pourrait avoir des conséquences « dramatiques ». Les travaux seront très importants, et l’action de Stéphane Bern (dans le cadre de sa mission pour sauvegarder le patrimoine) n’est pas suffisante, selon Jean-Yves Le Meur. « Elle se limite à un pourcentage du montant des travaux, or cela ne suffira pas, car le montant sera très important », avec un devis à 800.000 euros. De combien ont-ils besoin ? « Du maximum, pour limiter le reste à charge pour la commune », conclut Jean-Yves Le Meur.

 

Eric Kuoch

 

Retrouvez l’actualité du Classique