Bouffée d’art (d’art) avec Frédéric Taddeï

 Dieu qu’il fait froid au grand palais ! Heureusement, Frédéric Taddeï est un invité intéressant, sur tous les sujets, avec une rhétorique parfaitement huilée et un talent éprouvé d’orateur. Il a eu l’air un peu vexé que je qualifie de « kitsch » sa madeleine Sergio Léonesque (belle mélodie d’Ennio Morricone, à l’arrangement tout de même un peu daté), mais ne m’en a pas voulu.

Son livre (co-écrit avec sa soeur) est un régal. On y apprend des tas de choses sur les peintres et le choix des oeuvres est très judicieux. C’est une intelligente initiation à potasser en famille.

Voici son programme (je l’ai un peu aidé, le fainéant) :

  Voici en attendant les 3 Madeleines de Proust – Souvenirs d’enfance :

– des chants révolutionnaires chinois sous Mao,

– la musique d’ennio moriconne pour Il était une fois la révolution, le

film de Sergio Leone (à partir du passage chanté) http://www.youtube.com/watch?v=-Bq0cCiovdY&feature=related

– et l’album Dark side of the moon de Pink Floyd.

– Programme

– 5e Symphonie de Beethoven par Glenn Gould

– Mozart : Rondo en la mineur

– Mozart : Sonate KV 457 (3e mvt)

Mozart : Fantaisie en ut mineur KV 475

– Mozart : Adagio en si mineur

Mélodies d’amour

rencontres amoureuses

1) André-modeste Gretry ; le jugement de Midas, dirigé par Léonhardt

2) chanteur turc Ferdi Tayfur