Bose Solo 15

Elles sont devenues les indispensables porte-parole des écrans plats, piètres orateurs et chanteurs médiocres. Mais elles ont souvent tendance à prendre leurs aises et à exiger d'être accompagnées d'un encombrant caisson de basses. Aussi avons-nous privilégié des modèles en un seul élément.

Destiné à supporter et compléter les écrans de 117 à 127 cm, cette enceinte plate se montre des plus faciles à mettre en oeuvre : il suffit de brancher son téléviseur par une des trois entrées, et c’est tout. En contrepartie, on pourra estimer que Bose se limite au strict minimum quand ses concurrents proposent, parfois à moindre prix, le Bluetooth et des entrées HDMI. Toujours très secret quant à la composition de ses produits, le constructeur ne donne aucune indication sur les transducteurs choisis. Tout au plus saiton qu’il y en a cinq, et un pour le grave.
Écoute
Fidèle à son esthétique et à sa volonté d’efficacité, le constructeur américain a conçu une enceinte capable de résister aux violentes cascades de décibels et aux assauts de basses belliqueuses. Il faut reconnaître que pour son volume, elle tient le choc : le grave fait montre d’une réelle puissance et d’une solidité qu’on imagine durable. En revanche, on peut estimer le registre supérieur parfois un peu schématique pour une écoute strictement musicale.