Blessé pour la vie

 

Le 13 novembre 2015 au soir, un commando de 9 terroristes perpétrait un attentat sans précédent. Au Stade de France, devant plusieurs terrasses de cafés et dans la salle du Bataclan.
Bilan : 130 morts, des centaines de blessés,des rescapés traumatisés à vie.
Aristide Barraud, ancien joueur professionnel de rugby, ce soir-là, il a reçu 3 balles de kalachnikov à la terrasse du petit Cambodge.
Cette fusillade mettra un terme à sa carrière sportive et sera le début d’une lente, très lente reconstruction.

Témoignage recueilli par Éric Kuoch