Beatrice Rana sublime les Etudes de Chopin à travers son nouvel album

A l’occasion de la publication de son album Chopin, salué par un Trophée du Classique, la pianiste Beatrice Rana sera ce mercredi 27 octobre à 20h dans le Journal du Classique.

« Il y a chez lui du romantisme, mais un romantisme jamais édulcoré ni douceâtre » 

Beatrice Rana nous dévoile une lecture saisissante de force, de contrastes voire de noirceur de la musique de Chopin, dont elle vient de graver le cycle des Etudes op.25 et les quatre Scherzi. La pianiste italienne souligne ici l’intensité dramatique de partitions bien plus complexes qu’elles n’y paraissent. « Il y a chez lui du romantisme, mais un romantisme jamais édulcoré ni douceâtre. Sa musique est puissante dans sa substance, parfois même violente dans certains morceaux » écrit-elle dans la préface de cet album tout juste sorti chez Warner.

A lire aussi

 

Beatrice Rana nous racontera ce soir sa démarche interprétative, ses réflexions autour de l’œuvre de Chopin, de ces pages d’une grande puissance expressive. Le cycle des Etudes devient, sous ses doigts, un grand voyage poétique nous conduisant jusqu’au désespoir. Quant aux Scherzi, ils sont emplis d’inquiétude et d’angoisses parfois hallucinatoires.

Laure Mézan

Retrouvez l’actualité du Classique